Burkina Faso: Transition politique - Les conditions se durcissent-elles encore pour Roch Marc Christian Kaboré ?

L'ancien Président du Faso, Roch Marc Christian Kaboré

Le nouveau régime de résidence surveillée de l'ancien président du Faso, Roch Marc Christian Kaboré, lui permettait de recevoir des visites ordinaires. Mais voilà que l'affaire a vite fait de prendre une autre tournure, donnant l'impression qu'il vit dans une nouvelle prison même étant chez lui à domicile.

En effet, les personnes désirant lui rendre visite, devaient passer se faire enregistrer à l'entrée de sa résidence de la Patte d'Oie d'où la liste lui était transmise à l'intérieur pour qu'il coche les noms de ceux qu'il souhaite recevoir. Par la suite, cette liste passait entre les mains des autorités pour validation et programmation des visites.

Le constat a été fait que ce sont environ 200 personnes qui venaient s'inscrire et elles venaient de pratiquement toutes les régions du Burkina. On enregistrait même des personnes qui venaient de l'extérieur et bien d'autres de passage au Burkina, qui souhaitaient lui rendre visite, ne serait-ce que pour quelques minutes.

Face à l'ampleur des demandes, les autorités ont vite fait de prendre la décision d'interdire toute visite au président Roch Marc Christian Kaboré. Seules visites autorisées au quotidien : celles de son épouse, ses enfants et ses frères, son médecin et l'un de ses aides de camp.

Université de Koudougou : un étudiant meurt dans une bousculade

Selon nos informations, un étudiant de l'Université Norbert Zongo de Koudougou a perdu la vie le 17 mai 2022 dans une bousculade au restaurant de ladite université. Visiblement incapable de respirer, l'étudiant s'est effondré. Après plusieurs tentatives pour le réanimer, l'on a fini par constater la mort de l'étudiant.

Journée commémorative des martyrs camiliens : plusieurs activités au programme

A la recherche de la journée commémorative des martyrs camiliens, célébrée le 25 mai chaque année, l'association CADIS/BF (Camillian Disaster Service) qui est une association humanitaire catholique œuvrant avant, pendant et après les catastrophes naturelles ou provoquées par l'homme, organise une conférence de presse le 18 mai 2022, sous le coup de 10h, dans la grande salle de l'HOSCO. Une visite accompagnée de dons aura également lieu le 20 mai à l'orphelinat des Sœurs de l'Immaculée Conception à Guira Imana, suivie d'une conférence publique, le 21 mai, sur l'insécurité au Burkina avec comme orateur principal, Auguste Denise Barry.

Djibo : les examens de laboratoires suspendus

" En raison de la non disponibilité de l'énergie dans la ville de Djibo, les examens de laboratoires sont temporairement suspendus au CMU. Nous nous excusons pour les désagréments causés par cette situation indépendante de notre volonté ". C'est le message diffusé par les responsables du centre médical de Djibo.

BLOC NOTE

AG de l'UGCDPB : la résilience au cœur des échanges

L'Union des gérants et caissiers des dépôts pharmaceutiques du Burkina (UGCDPB) organise ce mercredi 18 mai 2022, son assemblée générale ordinaire à la Bourse de travail de Ouagadougou, sous le thème : " Quelle résilience dans le contexte de défis sécuritaires " ? Cette AG ambitionne de contribuer au renforcement de la résilience des membres de l'UGCDPB comme contribution à la restauration de la patrie.

AllAfrica publie environ 500 articles par jour provenant de plus de 100 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X