Burkina Faso: Pompage des eaux à la mine de Perkoa - Le dispositif va être renforcé

Les responsables de la société Trevali Mining à Perkoa, se sont engagés à renforcer le dispositif de pompage des eaux .

Au lendemain de l'annonce faite par le comité de crise selon laquelle la chambre de refuge censée abriter les mineurs disparus était vide, une rencontre tripartite entre la délégation gouvernementale, les responsables de la mine et les familles s'est tenue le mercredi 18 mai 2022 à Réo.

Selon les responsables de Trévali Mining, le dispositif sera renforcé en vue d'accélérer le pompage de l'eau.

Les responsables de la société Trevali Mining à Perkoa, se sont engagés à renforcer le dispositif de pompage des eaux dans les galeries dans le cadre de la poursuite des opérations de recherche des 8 travailleurs de la mine portés disparus depuis le 16 avril 2022. Cet engagement a été pris devant les familles des victimes lors d'une rencontre tripartite avec la mission gouvernementale, le mercredi 18 mai 2022 au siège du comité de crise, au haut-commissariat de Réo.

Selon le directeur-pays de la société minière, Moussa Ditil Palenfo, Trevali Mining s'est engagée à poursuivre les opérations sur le site. " Nous allons continuer à déployer nos efforts selon le planning de pompage, en renforçant le dispositif pour accélérer le travail sur le terrain. Même si nous n'avons rien découvert dans la chambre de refuge, les opérations se poursuivent avec toujours la même détermination ", a-t-il précisé. Il a saisi l'occasion pour exprimer sa gratitude au gouvernement resté à leur côté durant cette épreuve.

" Depuis le début de cette situation, nous avons l'accompagnement des autorités, une implication sans faille qui nous a permis de réaliser des progrès et atteindre l'étape cruciale d'hier (ndlr : l'ouverture de la chambre de refuge). Le ministre des mines et des carrières, Jean Alphonse Somé et celui en charge du travail et de la protection sociale, Bassolma Bazié, tous membres de la cellule de crise, ont pris l'engagement de veiller sur le respect des engagements de la mine de Perkoa.

De l'avis de certaines familles, cette attitude vise à entretenir l'espoir chez elles mais c'est une tâche difficile. C'est le cas pour les proches du mineur Aimé Bationo. " Ils sont coincés dans les galeries pendant plus d'un mois et sans nouvelle. Après l'ouverture de la chambre de refuge qui suscitait tous les espoirs, personnellement mon espoir s'est amoindri", a fait savoir David Bakoala. Les familles ont décidé de camper au haut-commissariat de Réo jusqu'à la fin des opérations sur la mine.

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 100 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X