Sénégal: A Dakar, la police enquête sur une possible agression homophobe

La police sénégalaise a ouvert une enquête sur une vidéo circulant depuis mardi 17 mai sur les réseaux sociaux, montrant un jeune homme en sang malmené qui lui lance des insultes homophobes.

Une première vidéo diffusée mardi soir, notamment sur YouTube, montre une centaine d'hommes en colère, entourant un jeune homme en caleçon. Il est fermement tenu aux poignets, ensanglanté et il reçoit des claques sur la tête. La foule hurle, en wolof : " L'homosexualité ne sera pas acceptée au Sénégal ". Des habitants du quartier HLM où se sont déroulés les faits ont protégé cet homme, visiblement étranger, pour l'amener au commissariat.

Sur une seconde vidéo, la foule proférant les mêmes insultes est justement réunie devant les locaux de la police. Interrogé par l'Agence-France Presse, un témoin indique que la foule a considéré que ce jeune homme était homosexuel, car " il portait une perruque et des habits de femme ". Ce même témoin ajoute que " des femmes étrangères sont ensuite venues chercher cet homme au commissariat ". Officiellement, aucune information n'a été donnée sur son sort.

Au Sénégal, la loi réprime d'un emprisonnement d'un à cinq ans de prison les actes dits " contre nature avec un individu de son sexe ". Concernant l'agression de cet homme en pleine rue, un responsable policier, sous couvert de l'anonymat, a indiqué à l'AFP que des investigations étaient en cours.

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 100 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X