Ethiopie: Situation dramatique - La souffrance des plus pauvres continue, même la classe moyenne n'est pas épargnée

Addis Abeba — " Nous avons d'abord eu les soulèvements révolutionnaires anti-gouvernementaux, puis l'espoir avec l'élection du Premier ministre Aby, mais ensuite la pandemie du Covid. Si cela ne suffisait pas, l'escalade de la guerre entre le gouvernement fédéral et le Tigray People's Liberation Front (TPLF), à laquelle s'ajoute la guerre en Ukraine et la perspective d'une très grave sécheresse". C'est ce qu'a déclaré à l'Agence Fides une source anonyme de l'Église catholique locale, décrivant la situation économique dévastatrice qui pèse sur le pays.

"En Éthiopie, la situation est dramatique. Les prix augmentent, tout devient de plus en plus compliqué. Les plus pauvres se taisent, ils souffrent toujours, mais la classe moyenne avec le salaire actuel ne peut même pas acheter du teff, la farine typique du pays, pour ses besoins mensuels. L'essence a également beaucoup augmenté. Malheureusement, les fonds destinés aux missions disparaissent également, et dans cette situation, l'aide aux pauvres, qui devient de plus en plus difficile de jour en jour.

En plus de la crise économique, il y a des affrontements entre le Tigré et l'Érythrée. La situation reste très tendue et difficile et, selon les Nations unies, un total de 1,39 million d'enfants de la région du Tigré sont actuellement privés d'éducation en raison de la guerre, ce qui a de graves conséquences sur les traumatismes qu'ils subissent.

L'Éthiopie poursuit le processus de modernisation de ses forces armées et le parlement a approuvé un accord de coopération militaire de cinq ans avec la Turquie, d'un montant de 100 millions de TRY (63 millions d'USD).

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 100 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X