Afrique de l'Est: Sud-Kivu - Des leaders communautaires s'engagent à sensibiliser les groupes armés au désarmement

Les leaders des communautés tribales du Sud Kivu regroupés au sein du Barza intercommunautaires promettent de sensibiliser les combattants des groupes armés à se désarmer. Ils ont pris cet engagement dimanche 22 mai à Bukavu, à l'issue des consultations avec la délégation mixte présidence de la RDC et l'Ambassade du Kenya.

" Nous accueillons ce message avec satisfaction et avec beaucoup de joie. C'est vraiment à féliciter le Président de la République, Felix Tshisekedi. Nous avons pris l'engagement tout à l'heure de l'aider, entant que père en tant que grand père de dire à nos enfants de quitter la brousse ", a déclaré Emmanuel Musole, coordonnateur du Barza intercommunautaire.

Ces leaders se disent favorable à la démarche actuelle du gouvernement congolais de mettre fin à l'activisme des groupes armés.

Pendant plus de quatre heures, la délégation conjointe, présidence de la RDC et l'Ambassade du Kenya s'est entretenue avec le Barza intercommunautaire du Sud Kivu. Cette structure regorge en son sein, les représentants de plus de 15 communautés tribales qui renferment les groupes armés.

Le Professeur Serge Tshibangu, mandataire du chef de l'Etat leur a passé le message qui veut que tous les groupes armes soient démobilisés sans condition aucune.

Le Barza intercommunautaire se dit confiant en cette démarche du président Tshisekedi. Emmanuel Musole, insiste pour que le PDDRC-S soit vite opérationnel et qu'aucun criminel ne soit récompensé à travers l'armée nationale.

" Nous insistons sur une chose. Si ces enfants quittent la brousse, il faut qu'ils réintègrent la vie civile, il faut qu'ils soient encadres par le PDDRC-S. Par ce que dans le temps, on voyait, les membres des groupes armes quad ils sortaient, les responsables étaient nommés ministres d'autres nommes des généraux ".

L'ambassadeur du Kenya, M. Wanyonyi George Masafu a réaffirmé l'engagement de son pays à aider la RDC à sortir de ces conflits armés.

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 100 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X