Sénégal: Saint Louis - Campagne agricole 2022 - 43 480 hectares emblavés en riz par les producteurs sur un objectif global de 55 300 hectares

La campagne agricole 2021/2022 se déroule correctement et sans incident majeur dans le Delta et la Vallée du Fleuve Sénégal, où la saison sèche chaude rizicole se met en place de manière progressive. Sur place, les producteurs ont bénéficié d'un financement d'environ 7,5 milliards FCFA de la part de la Banque Agricole (ex CNCAS). En effet, ce financement a permis aux différents acteurs de la filière rizicole d'emblaver 43 480 hectares sur un objectif de 55 300 hectares fixé au départ.

Les périmètres rizicoles sont en phase de développement végétatif, entre les stades levés, tallages et montaisons, à en croire le Directeur régional du développement rural (Drdr) de Saint-Louis, en l'occurrence Hamadou Baldé. Les mises en valeur se poursuivent de même que les épandages d'engrais au niveau de la Vallée du Fleuve où les acteurs de la filière rizicole ont pu emblaver 43 480 hectares sur un objectif de 55 300 hectares fixé au départ. Les producteurs ont bénéficié d'un financement d'environ 7,5 milliards FCFA de la part de la Banque Agricole (ex CNCAS).

" Les objectifs d'emblavures pour la région de Saint-Louis sont estimés à 55 650 hectares dont 55 300 hectares réservés à la riziculture, soit 99,3% ", a-t-il indiqué. Également, a-t-il précisé, les objectifs de mise en place des engrais sont de 23 580 tonnes, toutes formules confondues.

Concernant les mises en place d'urée, celles-ci visent 15 045 tonnes dont 43,17% de cession. S'agissant aussi du DAP, 4 589 tonnes ont été mises en place, soit un taux de réalisation avoisinant les 83,59% dont 45,33% de cession. Cependant, la décision prise par le Président de la République Macky Sall, lors du Conseil des ministres tenu en fin février 2022, résonne toujours dans la tête des producteurs de riz de la Vallée du Fleuve Sénégal et vise à encourager et à soutenir la production rizicole.

Cette décision s'est matérialisée à travers une subvention de 32 FCFA sur le kilogramme de riz paddy. Ce qui porte le prix au producteur à 162 FCFA. Les prévisions de mise en valeur de la Saison Sèche Froide 2021/2022 au niveau de la région de Saint-Louis portent sur 23 939 ha et, restent dominées par l'oignon, la tomate industrielle, le maïs et la pomme de terre, à en croire toujours le Drdr de Saint-Louis, Hamadou Baldé qui a rappelé qu'à la date du 12 Avril dernier, les réalisations sont de 21 629 hectares soit 90,3% des objectifs de mise en valeur dont 16 156 hectares pour le département de Dagana et 5 473 hectares pour celui de Podor.

Sud le même dossier : (Dossier) Campagne agricole 2022 : l'engrais, toujours en question !

Pour ce qui est de la situation des cultures, il a laissé entendre que les stades phonologiques des cultures varie entre la croissance (patate) et la récolte (tomates, oignons, pomme de terre). " Les parcelles d'oignon sont en cours de récolte et tirent vers la fin. Les évacuations vers les points de vente locaux se poursuivent. Les premières variétés de légumes repiqués (chou pommé, Africa Kross, KK Kross, le navet, le piment, l'aubergine, le " jaxatu ", le concombre, le gombo), sont à des stades échelonnés entre fructification, maturation, récolte et commercialisation ", a-t-il précisé.

Toutefois, a-t-il poursuivi, les contraintes notées dans le cadre du suivi de la campagne agricole tournent essentiellement autour de l'absence de l'engrais dans la mise en place des engrais subventionnés et pour les cultures maraichères, du manque de visibilité et de maitrise des programmes du secteur horticole dans le département de Dagana ; du faible niveau du Fleuve Sénégal et de ses défluents ; de l'absence des cultures de décrue pour l'année 2021 ; de l'insuffisance de produits phytosanitaires pour le traitement insecticide ; du matériel agricole; du matériel d'irrigation notamment les groupes motopompes. A cela s'ajoutent les contraintes relatives à l'insuffisance de magasins de stockage des intrants en plus de la vétusté des aménagements sur certains périmètres.

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 100 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X