Burkina Faso: Quatre des huit mineurs piégés dans une mine au Faso sont morts

Casque. Exploitation minière. Outils.

Ouagadougou — Après 39 jours de recherches, le scénario tant redouté s'est matérialisé : quatre des huit travailleurs piégés dans une mine souterraine qui s'est effondrée au Burkina Faso sont morts, a-t-on appris mardi soir de source officielle.

"Les corps sans vie de quatre (04) mineurs ont été retrouvés", lit-on dans un communiqué du porte-parole du gouvernement dont VOA Afrique a eu copie. "Les operations de recherche se poursuivent afin de retrouver les quatre (04) autres mineurs", ajoute le même document.

Les huit mineurs - six Burkinabè, un Tanzanien et un Zambien - étaient introuvables depuis le 16 avril suite à des inondations dans la mine de Perkoa, dans la province du Sanguié, région du Centre-Ouest du Faso.

Depuis, des efforts intenses avaient été déployés pour tenter de les sortir de là, sous les regards angoissés des members de leurs familles.

Il y a une semaine, les équipes de sauvetage avaient atteint la deuxième chambre de refuge dans la mine, mais cette dernière était vide. Dans leur déclaration de mardi, les autorités n'ont pas révélé l'identité des hommes décédés, ni leurs nationalités.

AllAfrica publie environ 500 articles par jour provenant de plus de 100 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.