Congo-Kinshasa: La table ronde du secteur minier s'ouvre à Kinshasa

La table ronde du secteur minier en RDC s'ouvre ce mardi 24 mai à Kinshasa. Ces assises des trois jours sont organisées par le ministère des Mines en collaboration un consortium d'ONG actives dans ce secteur. Elles visent à améliorer la bonne gouvernance dans le secteur minier.

Au cours de ces assises, des experts du domaine, des représentants de la société civile et des officiels vont se pencher sur la question de l'amélioration de la chaîne d'approvisionnement des 3T (coltan, cassitérite, wolframite) et l'or, les minerais les plus exploités de façon artisanale.

Plus il y a des sites miniers validés " verts ", selon des participants, moins il y aura des " minerais conflits. " Cela devrait favoriser et faciliter la commercialisation de produits miniers de la RDC. Ainsi, le pays peut ainsi espérer un boom des exportations de ses produits miniers.

L'autre enjeu consiste en l'accompagnement des opérateurs qui sont dans l'exploitation minière artisanale dans le processus de mutation des coopératives vers des sociétés dites de 'petites mines', afin de se conformer aux normes OHADA (Organisation pour l'harmonisation en Afrique du droit des affaires).

De manière générale, précise un représentant de la société civile, l'objectif visé est vraiment de démontrer que " si les dirigeants font du secteur minier un levier de développement en misant sur la bonne gouvernance, beaucoup de problèmes socio- économiques seront résolus. "

Cette table ronde dans le secteur minier est consécutive aux travaux amorcés à Bukavu et à Goma l'année dernière.

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 100 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X