Maroc: Vahid Halilhodzic - La sélection nationale accessible à tout joueur capable d'apporter un plus

La sélection nationale est accessible à tout joueur capable d'apporter un plus au groupe, qui aborde des échéances continentales et mondiales majeures, a indiqué, mercredi à Salé, le sélectionneur national, Vahid Halilhodzic.

On ne peut prétendre que l'équipe nationale est inaccessible pour un joueur, sauf s'il est blessé ou s'il n'est pas prêt, a affirmé Halilhodzic lors d'une conférence de presse au complexe Mohammed VI de football à Maâmora.

Le coach national a souligné qu'il "ne dispose pas du droit" d'écarter quelconque joueur de l'équipe nationale, ajoutant que les joueurs qui respectent le règlement intérieur peuvent être convoqués.

La liste dévoilée par Halilhodzic est marquée par le retour de Noussir Mazraoui, Amine Harit et Adel Taarabt ainsi que Soufiane Rahimi.

En revanche, elle connaît l'absence pour blessure de plusieurs éléments clé, notamment Soufiane Boufal, Rayan Mmaee et Imrân Louza. Hakim Ziyech et Abderrazak Hamdallah, quant à eux, ne sont pas convoqués.

Selon le sélectionneur national, Yahya Attiat Allah, Jawad El Yamiq et Zakaria Aboukhlal, engagés avec leurs clubs respectifs, ne rejoindront le groupe qu'après le match amical contre les Etats-Unis.

En outre, il a révélé que l'exclusion du Zimbabwé, adversaire des Lions de l'Atlas lors des éliminatoires de la CAN-2023, sera l'occasion de s'offrir deux matches amicaux supplémentaires.

Le choix des Etats-Unis pour un match amical est pertinent vu la proximité technique, tactique et physique entre le football américain et celui canadien, a-t-il estimé, relevant que le groupe du Maroc au Mondial est relevé.

L'équipe nationale sera en stage de fin mai à mi-juin, avec au programme un match amical contre les Etats-Unis (1er juin à Cincinnati) et deux matches de qualification à la CAN-2023, contre l'Afrique du Sud (9 juin à Rabat) et le Liberia (13 juin à Casablanca).

Ziyech ne veut pas jouer sous la houlette de Halilhodzic

Hakim Ziyech n'est pas allé par quatre chemins pour tonner qu'il ne jouerait plus sous la houlette de Vahid Halilhodzic.

Dans une déclaration à la chaîne ESPN, Ziyech n'a pas mâché ses mots, pestant qu' " il (Halilhodzic) peut voler haut, voler bas, se tenir sur le pas de ma porte, dormir dans mon grenier ou au sous-sol. Je ne joue pas sous cet entraîneur national ".

Apparemment la page Hakim Ziyech est tournée pour de bon.

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 100 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X