Congo-Kinshasa: Des partenariats et des dispositifs de financement innovants favorisent l'accès à l'eau potable

communiqué de presse

Le projet du CICR " Eau pour Goma Ouest " (GWWP) mené en République démocratique du Congo va assurer un accès à l'eau potable à plus de 330 000 personnes à un coût abordable d'ici 2026.

La mise en place de solutions viables à long terme prend du temps et nécessite de l'argent. Pour réussir, les projets de cette nature doivent bénéficier de la confiance des principaux partenaires et de dispositifs de financement public-privé innovants.

À Goma, dans l'est de la RDC, l'eau ne manque pas. La ville est située sur les rives du lac Kivu, et il y pleut beaucoup.

Mais il y a un problème de taille : vous ne tremperiez pas vos lèvres dans cette eau... à moins qu'elle n'ait été traitée. En effet, diarrhée, choléra ou autres maladies d'origine hydrique menacent.

Malheureusement, pour plus de la moitié de la population qui n'a pas accès à une eau propre, la question ne se pose pas.

Les habitants n'ont d'autre choix que de puiser directement dans le lac de l'eau qu'ils doivent ensuite transporter sur de longues distances dans de lourds jerrycans de 20 litres, ou de payer des sommes colossales à des points de distribution où l'eau n'est en plus pas disponible chaque jour en raison de l'état de dégradation de l'infrastructure d'approvisionnement.

Le temps presse, car les prévisions montrent que la ville comptera 1,1 million d'habitants d'ici la fin de la décennie. La situation est particulièrement grave dans l'ouest de Goma, où les communautés les plus vulnérables vivent dans des conditions sanitaires désastreuses.

Le projet du CICR " Eau pour Goma Ouest " a pour but d'approvisionner en eau potable 330 000 habitants de la ville d'ici 2026. En s'appuyant sur la présence du CICR à Goma depuis des dizaines d'années et sur sa connaissance approfondie du contexte, le projet assurera un accès durable à l'eau potable à un prix abordable. Les vies seront transformées dans cette région qui a connu des crises multiples au cours des dernières décennies, mêlant conflit, violence et catastrophes naturelles.

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 100 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X