Afrique du Nord: JM-Oran-2022 - L'édition d'Oran mettra en relief le rôle du sport dans la promotion des droits de l'Homme

Oran — Les participants à une journée d'étude sur "le renforcement des droits de l'Homme à travers le sport et les idéaux olympiques, au service du développement et de la paix" ont souligné, mardi à Oran, que la 19e édition des Jeux méditerranéens mettra en relief le rôle du sport dans la promotion des droits de l'Homme et de la culture de la paix.

La secrétaire générale du Comité d'organisation de cet événement, Nawel Benghaffour, a indiqué, dans son intervention, lors de cette rencontre organisée par le Conseil national des droits de l'homme et le Commissariat des Jeux méditerranéens que "les 19e JM d'Oran mettront particulièrement en relief l'utilisation du sport comme outil de promotion des droits de l'Homme et la consécration de la culture de la paix, du dialogue, de la réconciliation et du développement durable".

D'autre part, elle a souligné qu'en plus du programme sportif, l'édition d'Oran, qui débutera le 25 juin en cours, comprend d'autres activités à dimensions économiques, environnementales, récréatives et culturelles qui mettent en valeur le patrimoine culturel d'Oran en particulier et l'Algérie en général.

Pour sa part, le président du Conseil national des droits de l'Homme, Abdelmadjid Zaalani, a souligné que "le sport rassemble les gens, crée des amitiés et des connaissances et permet de réduire les conflits à travers le monde", tout en mettant en exergue l'importance de l'édition d'Oran et son rôle dans la réalisation de ces objectifs.

%

Au cours de cette rencontre, qui s'est déroulée au Centre de recherche en anthropologie sociale et culturelle d'Oran (Crasc), en présence d'étudiants universitaires et de sportifs, des conférences ont été animées sur le rôle des valeurs olympiques dans la promotion des droits de l'homme et de la paix et la réalisation des objectifs de développement durable.

Le Commissaire des Jeux Méditerranéens d'Oran, Mohamed Aziz Derouaz, s'était exprimé à l'ouverture de la rencontre sur la relation entre le sport et les droits de l'homme, citant à cet égard le rôle du sport dans la lutte contre le régime d'apartheid en Afrique du Sud, où les athlètes du monde ont boycotté la participation aux activités sportives initiées par ce régime.

M.Derouaz a également souligné que le sport est un droit humain, relevant qu'en Algérie le sport se pratique à tous les âges, par les hommes et les femmes sans distinction aucune et dans toutes les disciplines.

Cette rencontre a été l'occasion d'honorer d'anciens sportifs, tels que la championne en escrime Zahra Kamir et Mustapha Doubala, l'ancien joueur de l'équipe nationale de handball, ainsi que le club de sport amateur "El-Hikma" d'Oran de volley-ball assis pour les personnes aux besoins spécifiques.

En marge de la rencontre, un mémorandum d'entente, de coopération et de partenariat a été signé entre le CNDH et le CRASC pour échanger des activités et coopérer dans le domaine de la recherche scientifique.

AllAfrica publie environ 500 articles par jour provenant de plus de 100 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.