Algérie: Des commissions de réflexion du CNDH pour examiner les dossiers de la famille, de l'émigration clandestine et de la toxicomanie

Oran — Des commissions de réflexion spécialisées relevant du Conseil national des droits de l'Homme (CNDH) mènent actuellement des études sur un certain nombre de dossiers importants concernant la société, comme la famille, l'émigration clandestine et la toxicomanie, a indiqué mercredi à Oran le président du CNDH Abdelmadjid Zaalani.

Lors d'une rencontre, abritée par le Centre d'animation scientifique d'Oran et à laquelle ont pris part des représentants de nombreuses associations locales, M. Zaalani a déclaré que "des commissions de réflexion spécialisées comprenant des experts et des membres du Conseil national des droits de l'Homme étudient actuellement un certain nombre de dossiers importants, en premier lieu, le dossier de la famille et la loi qui l'encadre, ainsi que le dossier de la toxicomanie et l'impact de la drogue sur la santé physique et psychologique des jeunes et le dossier de l'émigration clandestine, qui seront couronnés par l'organisation d'ateliers pour débattre des différentes questions et sortir avec des recommandations sur les dossiers en discussion qui seront transmises aux autorités concernées".

Le président du CNDH a annoncé, dans ce contexte, que le Conseil national des droits de l'Homme "a commencé à mener une série d'activités de proximité et médiatiques pour informer les citoyens de leurs droits fondamentaux et comment les obtenir par des moyens légaux et prépare la publication d'un livre, le 5 juillet prochain à l'occasion de la Fête de l'Indépendance et de la jeunesse, pour faire connaître les droits humains fondamentaux, notamment les droits des femmes divorcées et les droits des enfants, entre autres".

%

Lors de la rencontre avec les représentants d'associations locales à Oran, les membres de la délégation du CNDH ont pris connaissance des préoccupations et difficultés rencontrées par certaines catégories sociales à Oran, comme le droit du malade à un traitement approprié, le droit des enfants à une éducation dans des conditions appropriées et le droit des étudiants à bénéficier de services sociaux appropriés dans les résidences universitaires.

La présidente d'une association a exprimé le droit des détenus condamnés pour des délits mineurs de bénéficier de l'insertion sociale à travers certaines activités, notamment sportives.

Le président du Conseil, Abdelmadjid Zaalani, a promis de transmettre les préoccupations des représentants des associations locales d'Oran aux autorités responsables afin qu'elles s'en occupent conformément à la loi.

Une délégation du CNDH a entamé, mardi, une visite de travail à la ville d'Oran pour participer à une journée d'étude sur la promotion des Droits de l'Homme par le sport et les idéaux olympiques, au Centre de recherches en anthropologie sociale et culturelle (Crasc), en coordination avec le comité d'organisation de la 19e édition des Jeux méditerranéens, avant de visiter le Centre pour personnes âgées (femmes) à haï "Es-Salam" d'Oran.

Le Conseil national devra organiser mercredi une rencontre avec des représentants d'associations locales et une visite à la Radio régionale d'Oran.(APS)

AllAfrica publie environ 500 articles par jour provenant de plus de 100 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.