Algérie: Le pays soucieuse d'améliorer les services fournis aux réfugiés

Alger — Le Conseil national des droits de l'homme (CNDH) a mis l'accent, lundi dans un message à l'occasion de la journée internationale des réfugiés célébrée le 20 juin de chaque année, sur le souci permanent de l'Algérie d'améliorer le niveau des services fournis aux réfugiés pour préserver leur dignité.

"L'Algérie demeure soucieuse de poursuivre ses efforts en vue d'améliorer le niveau des services et des structures mis à la disposition des réfugiés", a précisé le CNDH dans son message.

Et de poursuivre que "l'Algérie œuvre à leur assurer le droit au soin partant du principe de non rapatriement forcé des ressortissant se trouvant sur son territoire, en vue de préserver la dignité des réfugiés".

Depuis l'indépendance, l'Algérie a voulu adhérer au Traité relatif au statut des réfugiés en 1963 à travers la création d'un bureau des réfugiés et des apatrides, outre son adoption du traité de l'Union africaine sur les questions relatives aux réfugiés", a rappelé le Conseil.

Le CNDH a mis en avant, en outre, le "rôle important de la société civile nationale et ses efforts colossaux qui méritent d'être salués, notamment ses services fournis aux réfugiés, car convaincue qu'il était de notre devoir de fournir de l'aide au réfugié pour qu'il puisse reconstruire sa vie".

%

"L'Algérie, à l'instar de la communauté internationale, célèbre la Journée mondiale des réfugiés dans un contexte international instable, où les chiffres et les statistiques se sont multipliés, notamment le nombre de réfugiés fuyant les nombreuses crises mondiales ayant entraîné un nombre énorme de réfugiés estimé à des dizaines de millions, des niveaux alarmants qui placent la communauté internationale face à une véritable impasse", a noté le CNDH dans sa lettre.

Le Conseil a également estimé que la célébration de cette journée était une occasion pour "rappeler la souffrance des réfugiés dans le monde et une station à travers laquelle nous cherchons à développer les mécanismes nationaux permettant d'assurer une harmonie avec les principes de protection prévus par les règles du droit international humanitaire".

Il a réitéré, dans ce sens, son appel à "œuvrer de concert afin de garantir l'accès des réfugiés à la protection, à la prise en charge sanitaire et à l'enseignement".

AllAfrica publie environ 500 articles par jour provenant de plus de 100 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.