Afrique: Des réfugiés mauritaniens expriment leur satisfaction à Cunene

Ondjiva (Angola) — Les réfugiés mauritaniens dans la province de Cunene ont exprimé ce lundi, à Ondjiva, leur satisfaction pour le respect et le traitement qu'ils reçoivent des autorités angolaises. Cette satisfaction a été exprimée par le coordinateur de la communauté Mauritanienne à Cunene, Mohamed Lami, à l'occasion des célébrations du 20 juin, Journée mondiale des réfugiés.

Il a reconnu qu'en Angola, en particulier à Cunene, ils ont trouvé un environnement sain et la meilleure opportunité commerciale.

Mohamed Lami a affirmé que, pour se sentir bien dans la province et que les relations entre les habitants de la région soient en bonne santé, beaucoup ont du constituer des familles et vivre comme des Angolais.

A son tour, le directeur du service des migrations et des étrangers (PME) à Cunene, Adão Camilo, a déclaré que la province contrôle les expatriés, dont 11 réfugiés et 112 demandeurs d'asile.

Le responsable a expliqué que ces étrangers sont les communautés de Mauritanie, d'Erythrée et de Liban, qui se consacrent quotidiennement à l'activité commerciale des produits de biens alimentaires et matériaux de construction.

Célébration de la Journée des réfugiés

La Journée mondiale des réfugiés est célébrée chaque année le 20 juin, une date instituée par les Nations Unies (ONU) en 2000, par le biais de son agence pour les réfugiés (HCR).

%

À cette date, on rend hommage au courage, à la résistance et à la force de millions de personnes qui ont été forcées de s'échapper de chez eux pour se réfugier dans d'autres endroits, pour diverses raisons.

La question des réfugiés a fait l'objet de débats intenses aux Nations Unies, qui soulignent les lacunes de la législation internationale et recherchent des moyens plus efficaces pour protéger et fournir une assistance à ce groupe vulnérable.

Dans ce débat, certains faits sont incontestables, comme les principales causes à ce jour des populations à l'élaboration des réponses nécessaires aux réfugiés, des situations d'urgence au rapatriement.

AllAfrica publie environ 500 articles par jour provenant de plus de 100 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.