Tchad: Abdelmanane Khatab, ce charismatique opposant politico-militaire devenu la cheville ouvrière du dialogue de paix à Doha.

Les regards de millions de Tchadiens et ceux de la communauté internationale sont rivés vers l'Émirat du Golf persique, où se joue l'avenir du pays avec les discussions entre les principales parties sur les enjeux de la situation politique au Tchad. Suite aux têtus soubresauts politiques, beaucoup présageaient un flop du raout de Doha qui peinait à prendre ses marques. Un vent de pessimisme soufflait sur ces négociations sur fond d'arracher un éventuel accord de paix entre les parties protagonistes en présence.

Autour de table de ce conclave qui se tient depuis 90 jours dans les différentes salles de Conférences des hôtels Rotana et Mariott de Doha, un jeune leader tchadien d'un avenant exceptionnel imprime ses marques. C'est l'Opposant Abdelmanane Khatab, la cinquantaine consumée tient bien les cartes en main. Il fait naître l'espoir d'un Accord de paix globale selon les confidences de certains Conférenciers glissées à Confidentiel Afrique qui suit de très près les discussions depuis Doha. Elles sont unanimes sur ses atouts de cet homme qui cristallise l'attention des participants.

Abdelmanane Khatab, un parcours atypique

Homme politique emblématique, son parcours ne prédestinait pas à jouer ce rôle cardinal de l'Accord global de paix de Doha au Qatar qui impactera sans doute l'avenir de toutes les générations futures du Tchad. Il est aussi assis sur les strates d'un opposant politique et militaire. Abdelmanane Khatab du FSR, est issu de la grande Communauté Arabe (Arabe Willad-Rachid) du Tchad. Ce solide gaillard dynamique, quinquagénaire marié et père de 6 enfants, est né à N'Djaména dans les années 70.

Son teint clair est le résultat génétique de métissages séculaires entre le monde sémitique et le monde négro-africain ou Kamite. Il est par conséquent un pur "produit" de la civilisation du monde musulman arabo-africain. En cette période de recrudescence de tensions entre les peuples et nations du monde, les hommes et/ou les femmes issus des héritages génétiques et culturels de ces métissages séculaires pourraient contribuer à apaiser les tensions afin d'instaurer la paix et de la réconciliation entre les peuples.

Selon certains observateurs et participants au Dialogue dans l'Émirat de Qatar, l'Opposant Abdelmanane Khatab, commencerait-il à concrétiser l'espoir de paix entre les populations tchadiennes multiculturelles et pluriethniques depuis Doha ? Abdelmanane Khatab, ce haut responsable du Mouvement Politico-militaire le Front pour Salut de la République (FSR) est discret et peu loquace, il arbore pourtant un sourire affable que laisse transpercer son visage d'enfant pétillant et avenant. Sa bienveillance, son amabilité légendaire et son honnêteté intellectuelle à l'égard de tous les tchadiens politico-militaires et membres de la délégation gouvernementale présents au Dialogue de paix à Doha, expliquerait sans le moindre doute d'être apprécié unanimement dans ses fonctions de Coordinateur général entre les autorités de l'État de Qatar et les Mouvements politico-militaires et Alliés.

Marqué dès sa tendresse enfance par les guerres fratricides des années 80 dans la capitale N'Djaména et leurs lots de morts dans toutes les familles tchadiennes, le jeune Abdelmanane Khatab a choisi de s'engager dans l'Armée dans l'espoir de contribuer à rétablir l'ordre républicain et la paix entre tchadiens. À cet effet, il a travaillé à la direction de la Protection et de la Sécurité de la défense (DPSD) au ministère des Armées tchadiennes à N'Djamena jusqu'en 2002.

Un opposant à la fibre consensuelle.

Les répressions féroces du régime sur les populations civiles et certains militaires l'ont contraint à s'exiler en France où il milite activement dans l'opposition plurielle. Militant actif au sein de l'Opposition plurielle des Mouvements Politico-militaires et Alliés en France et en Europe, il fut désigné en février 2008, membre de la Cellule d'animation et de communication à Paris pour l'Europe des Mouvements politico-militaires et Alliés basés à l'Est du Tchad.

Depuis mars 2010, il exerce les fonctions de Haut représentant du Mouvement Politico-militaire, le Front pour le salut de la République (FSR) pour l'Europe. À la fin de la conférence de l'Opposition qui s'est tenue à Paris le 13 mars 2011, il a été élu Délégué-adjoint à la Communication du Conseil national pour le changement et la démocratie (CNCD), une plate-forme de l'Opposition plurielle tchadienne à l'extérieur. Au gré des epreuves du temps, il s'est illustré comme un infatigable défenseur de la paix pour le Tchad au Dialogue de paix globale à Doha.

L'Opposant Abdelmanane Khatab a été remarqué et fut désigné à ce poste lors de la première rencontre le 18 mars 2022 par le Médiateur de l'État du Qatar. Depuis lors, il coordonne les activités entre le Médiateur et les Mouvements politico-militaires et Alliés. Depuis sa Chambre de l'hôtel Rotana, il traite avec équité, sérénité et rapidité les dossiers de ses compatriotes sans exception.

Maîtrisant l'arabe et le français, il coordonne avec détermination et une efficacité redoutable :

- Toutes les tâches administratives liées au séjour et départ des membres des délégations politico-militaires (organisations des voyages, aides médicales d'état, demandes spécifiques individuelles... )

- Les préparations des travaux des réunions de travail (consultations préliminaires des participants, horaires, dates, réservations des salles... )

Outre ces travaux susmentionnés qu'il exécute bénévolement avec abnégation pour la cause de la paix dans son pays, l'Opposant Abdelmanane Khatab, en sa qualité de Représentant de son Mouvement; le Front pour Salut de la République (FSR), assiste aussi aux réunions entre les deux parties protagonistes tchadiennes, et au sein des trois groupes des Mouvements Politico-militaires et Alliés (Groupes de Rome, Qatar et Doha). Ce rythme infernal de travail, lui laisse peu de temps pour le repos, mais, pour ce baroudeur de la cause tchadienne, l'obsession pour lui, c'est de contribuer et surtout de réussir à obtenir un accord de paix globale à Doha pour son peuple endeuillé par plusieurs décennies de guerres fratricides.

C'est ce qui explique la diplomatie de "navette " tous azimuts que le Coordonnateur Abdelmanane Khatab déploie auprès de tous acteurs de la Conférence de Doha. Grâce a ses efforts et à sa perspicacité, il a ainsi permis d'élaborer la synthèse d'un document unique de propositions communes aux trois groupes de Mouvements Politico-militaires et Alliés.

L'amour obsessionnel de l'Opposant Abdelmanane Khatab pour sa patrie le Tchad, lui a valu d'être licencié depuis le 13 avril 2022 de son travail en France. La question lancinante relative à la bonne foi du gouvernement que martèlent certains opposants politico-militaires, notamment celle de la non-mise à disposition des passeports permanents convenus préalablement au lieu des passeports spéciaux de service. Ces derniers ne permettent pas les retours des titulaires sur leurs lieux de résidence, et cette anomalie préoccupe au plus haut point le Coordonnateur Abdelmanane Khatab qui ne ménage aucun effort, à ce sujet.

Pourquoi l'Opposant Abdelmanane Khatab aurait-il des similitudes avec Acyl Ahmat Akhabach, ancien Président du CDR ?

L'efficacité, le patriotisme, l'ouverture d'esprit, l'honnêteté intellectuelle, l'amabilité et la bienveillance dont fait montre l'Opposant Abdelmanane Khatab, sont des qualités qui ont suscité l'admiration d'une autorité qatarie qui l'exprima en des termes élogieux : " Nous avons à faire à un homme honnête, pragmatique. Si tous les tchadiens étaient comme lui, nous ne serions pas arrivés ici à Doha ".

Ces termes élogieux nous rappellent ceux qui furent déjà adressés à un digne fils du Tchad, en l'occurrence Acyl Ahmat Akhabach, arabe et musulman, mort tragiquement à Laï dans le sud du Tchad, il y a bientôt 40 ans le 19 juillet 1982.

Acyl Ahmat Akhabach, Leader charismatique du Mouvement politico-militaire Conseil Démocratique Révolutionnaire (CDR), fut un homme qui fut apprécié et accepté par toutes les Communautés tchadiennes de toutes les confessions religieuses, et ce malgré la balkanisation du Tchad des années 80 à l'issue des guerres d'essence confessionnelle, tribale, ethnique et régionale. Il a vécu à Moundou au Sud du Tchad par ailleurs majoritairement chrétien et bantou.

Dans les couloirs des négociations de Doha, certains affirmeraient discrètement que l'Opposant Abdelmanane Khatab, arabe et musulman, comme l'était Acyl Ahmat Akhabach, rappellerait ce dernier. En effet, ses qualités susmentionnées le permettent d'être apprécié et accepté par toutes parties protagonistes tchadiennes (Opposition et délégation gouvernementale) de toutes les régions et confessions religieuses présentes à Doha. Ces contacts faciles avec tous les membres des délégations ont permis d'apaiser certaines incompréhensions et/ou tensions afin de trouver des consensus nécessaires à l'avancement des travaux et afin de parvenir à la signature du futur accord global de paix à Doha.

Cette notoriété publique dont jouit l'Opposant Abdelmanane Khatab lui a valu d'être contacté par certains émissaires étrangers notamment de France et des Usa sur la problématique de l'unité des trois groupes des Mouvements Politico-militaires et Alliés face aux propositions gouvernementales.

La paix pour le Tchad : un projet obsessionnel pour l'Opposant Abdelmanane Khatab

De son nom Abdelmanane et son prénom Khatab, certains dans les couloirs de la Conférence à Doha, ont allègrement franchi le pas en le comparant au Leader du CDR Acyl, Ahmat Akhabach. D'autres auraient même franchi le pas en qualifiant l'Opposant au nom prédestiné. De son prénom " Khatab " en arabe qui signifie un sermon, il prêche de contribuer la paix au Tchad.

À l'évidence, sa participation et ses conciliabules aux discussions de Doha vont faire bouger les lignes au grand bonheur des Tchadiens. Une figure de l'opposition du pays, nous a soufllé en ces termes : " Abdelmanane Khatab, animé par sa foi religieuse, implore le tout puissant Allah dans ses prières pour que ses sermons soient exhaussés. Afin d'instaurer une paix pérenne au Tchad ".

De nature optimiste, l'Opposant Abdelmanane Khatab garde un optimisme à toute épreuve. Pour preuve, il n'épargne en permanence aucun effort pour que les parties protagonistes prenantes parviennent à la levée des derniers points mineurs de blocage, afin de parafer un accord global de paix des braves tant souhaité par le peuple tchadien entre le Gouvernement et les Mouvements politico-militaires et Alliés dans l'intérêt suprême du Tchad et des générations futures.

Rassemblé par Ismael AÏDARA Directeur Éditorial (Confidentiel Afrique) et Correspondance de Hosna Al-Rashid, Doha pour Confidentiel Afrique

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 100 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X