Guinée: N'zérékoré - Les gérants des points de transfert d'argent Orange Money sont en grève

Suite à la réduction des frais monétaires au compte de la transaction de la société Orange Money, ils sont nombreux les acteurs qui voient leurs chiffres d'affaires réduits par par la société.

Prenant à bras le corps ce problème, le syndicat des acteurs de la monnaie électronique de Guinée (SAMEL-G) a fait observer un mot d'ordre de grève, ce qui est en train d'être respecté dans la préfecture de N'zérékoré ce Mardi 21Juin 2022. Plusieurs points de transfert d'argent via orange money sont fermés dans le quartier Dorota, commercial en passant par le grand marché jusqu'à la Scierie.

Trouvé assis devant sa boutique fermée, Therno Aliou Souaré a exprimé son soutien à cette grève, avant de revenir sur les motifs du mot d'ordre de greve.

" Je soutiens cette grave à 100%. La société Orange Guinée déduit nos salaires lors des transactions monétaires. C'est nous qui finançons l'argent, mais on ne gagne rien de ce qu'on finance. C'est pour cette raison qu'on a décidé d'aller en grève pour les 72 heures. On ne perdra pas nos clients, on va leur expliquer les raisons de ce mot d'ordre de grève. On gagnait à chaque retrait 500 GNF mais, aujourd'hui ils ont réduit jusqu'à 200 GNF.

Donc on pouvait gagner 5000 GNF dix (10) retraits, mais aujourd'hui on a que 2000 GNF ", a-t-il expliqué.

Alors qu'il est venu pour un retrait, Kaba Condé fait face à cette grève inattendue.

" J'ai trouvé que ça ne travaille pas aujourd'hui, cependant je suis venu faire le retrait ", déplore ce client.

Pour cet autre client, " c'est une désolation parce que les gens sont dans le besoin pour faire des transactions financières. Certains d'ailleurs viennent pour des cas d'urgence " a indiqué Siba Guilavogui.

Cette grève va se poursuivre jusqu'à jeudi 23 juin, d'après les déclencheurs. La grossesse question est de savoir quelles seraient les conséquences de ces 72heures de grève ??

AllAfrica publie environ 500 articles par jour provenant de plus de 100 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.