Rwanda: Boris Johnson à Kigali pour le sommet du Commonwealth en pleine polémique sur l'accord migratoire

Secrétariat du Commonwealth, Kigali Rwanda

Boris Johnson sera à Kigali à partir de jeudi 23 juin : le Premier ministre britannique se rend au Rwanda pour le sommet des chefs de gouvernement des pays du Commonwealth, jusqu'au 26 juin. Alors qu'il devrait s'entretenir avec le prince Charles, qui a dénoncé le projet de Londres d'envoyer les demandeurs d'asile au Rwanda, les deux hommes s'attendent à un sommet compliqué.

Hors de question pour Boris Johnson que le partenariat migratoire avec le Rwanda fasse de l'ombre au sommet du Commonwealth. Ce partenariat a déjà été rejeté par les autres pays africains du groupe, entre autres par la République démocratique du Congo qui accuse Kigali de financer des rebelles dans l'est du pays.

Le Premier ministre britannique risque de devoir faire le service après-vente de son accord auprès des autres membres du Commonwealth... au lieu de renforcer leurs liens commerciaux.

Boris Johnson croisera également le prince Charles, le futur dirigeant du Commonwealth, qui selon la presse a qualifié l'accord en question d'" épouvantable ". Lui espère faire du sommet une occasion de resserrer les liens entre les 54 États, alors que la Barbade a déclaré son indépendance de la Couronne, et que les observateurs craignent un éclatement du groupe après la mort d'Elizabeth II.

Le futur souverain, déjà accusé de violer le devoir de neutralité de la Couronne, aura la responsabilité de maintenir l'unité du Commonwealth pendant son règne.

Le sommet des 54 chefs de gouvernement doit débuter vendredi 24 juin.

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 100 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X