Madagascar: FIGN Fort-Duchesne - Passation de commandement dans une ambiance délétère

Qui a poussé Barijaona Germain Jaotiana vers la sortie ? Cet officier général a été démis de ses fonctions de commandant des forces d'intervention de la gendarmerie nationale (FIGN) à peine sept mois après sa nomination.

Il a passé, hier, les commandements de cette unité à son successeur, le colonel Noelson Félicien Randrianarivelo-Iarivony dans le cadre d'une cérémonie militaire organisée à cette occasion dans le camp des FIGN à Fort-Duchesne.

Initiative

Mais, la décision de limoger le général Jaotiana n'a pas été de l'initiative du secrétaire d'Etat chargé de la gendarmerie. " Si c'était moi qui décidais, je ne vous aurais pas encore limogé de ce poste ", a affirmé hier le général de corps d'armée Serge Gellé durant sa prise de parole à Fort-Duchesne devant une assistance au visage crispé. Le patron de la gendarmerie ne veut pas encore le départ du général de brigade Germain Jaotiana à la tête de cette unité d'élite. Mais il semble qu'il n'avait pas le choix.

Soutien

" Si mes propos peuvent me coûter mon poste de SEG demain, qu'il soit ainsi ", soutient-il. " Je pense vraiment ce que je dis ", martèle-t-il en prononçant ses messages d'" encouragement " à Germain Jaotiana. L'initiative de limoger son collègue de la 19ème promotion ne vient, ainsi, pas de Serge Gellé, a-t-il laissé entendre hier. Pourtant, tout acte de cette nature devait toujours partir de l'administration avant d'être entériné au niveau du conseil des ministres. Qui aurait voulu alors la tête du général de brigade Germain Jaotiana si la décision de l'écarter du commandement des FIGN a été prise à contre cœur par le secrétaire d'Etat de la gendarmerie.

Motif

Le soutien de Serge Gellé au général Germain Jaotiana est réel. " Vous avez été irréprochable durant votre mandat ", a affirmé le membre du gouvernement hier à Fort-Duchesne. Le général de corps d'armée insinue qu'il n'a trouvé aucun motif valable, ni de raison fondée, pour faire sauter le général de brigade Germain Jaotiana de Fort-Duchesne. Mais la pression serait venue d'en-haut pour le dégager de la chaîne de commandement de la gendarmerie nationale.

De qui émane le coup bas? En tout cas, une telle pratique risque de mettre en péril l'autorité du patron de la gendarmerie et de créer un sentiment de frustration au niveau des hauts responsables qui se trouvent alors exposés au risque de perdre à tout moment leur responsabilité.

Long feu

Le général de brigade Barijaona Germain Jaotiana a été nommé en novembre 2021 et vient d'être limogé lors du Conseil des ministres de mercredi dernier. Contrairement à ses collègues au sein de la hiérarchie de la gendarmerie qui perdurent quelques années à la tête d'une direction ou d'un commandement, le général Jaotiana, quant à lui, n'a pas fait long feu à la tête du commandement des forces d'intervention de la gendarmerie.

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 100 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X