Afrique du Nord: Forum économique à Dakhla occupée - La participation d'entreprises espagnoles dénoncée

LAAYOUNE occupée - L'Association pour le contrôle des ressources naturelles et la protection de l'environnement au Sahara Occidental, a dénoncé la participation d'entreprises espagnoles à un forum économique les 21 et 22 juin, organisé par l'occupant marocain dans la ville occupée de Dakhla, et leur implication dans le pillage des richesses du peuple sahraoui.

Selon l'agence de presse sahraouie (SPS), l'association a affirmé, vendredi, que la participation des entreprises espagnoles au forum est un "mépris flagrant des décisions de la Cour européenne de justice", appelant ces entreprises à se soumettre à ces arrêts et à respecter le droit international concernant la souveraineté du peuple sahraoui sur ses territoires et ses richesses.

L'Association a réitéré son appel aux Nations Unies, à l'Union européenne (UE) et à l'Union africaine (UA) pour qu'elles assument leurs responsabilités juridiques et morales envers le peuple sahraoui.

L'association souligne que le pillage des richesses du peuple sahraoui, en plus d'être l'un des nombreux crimes de l'occupation, constitue une entrave aux efforts des Nations Unies pour la décolonisation du Sahara Occidental, et les entreprises impliquées doivent assumer leur responsabilité vis-à-vis de cette situation.

La représentation du Front Polisario en Espagne avait dénoncé, mercredi, les tentatives de manipulation que le régime marocain mène avec des entreprises et des hommes d'affaires espagnols dans les territoires occupés du Sahara Occidental.

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 100 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X