Afrique de l'Est: Beni - Des rebelles ADF multiplient des attaques contre les civils, alerte la société civile

La société civile du Nord-Kivu appelle le gouvernement à ne pas oublier la situation sécuritaire qui prévaut dans le territoire de Beni. Dans une interview accordée dimanche 26 juin à Radio Okapi, le premier vice-président de cette structure citoyenne, Edgard Mateso, estime que tous les efforts sont actuellement concentrés dans le territoire de Rutshuru à cause de la résurgence de la rébellion du M23, alors que les ADF multiplient les attaques contre les civils à Beni.

D'où son appel au gouvernement à concentrer également ses actions dans cette région.

" Tout le monde tourne le regard vers Rutshuru alors que dans le territoire de Beni il y a des menaces graves sur la population. A l'intervalle de dix jours, il y a eu trois attaques dans la commune rurale d'Oicha, alors qu'on venait de faire presque deux ans sans qu'on assiste à ce genre de situation ", a fait savoir Edgard Mateso.

Il renseigne que la situation sécuritaire reste volatile dans plusieurs villages du territoire de Beni, notamment à Mamove et Kokola.

" Il y a eu aussi une embuscade du côté de Kilya dans le secteur de Ruwenzori. Comme pour dire que les ADF continuent à renforcer ses actions, ses attaques contre les civils dans le territoire de Beni, les gens continuent d'être tués dans cette région. Nous voudrions que le gouvernement concentre ses efforts et son regard à Beni de la même manière qu'il le fait pour le territoire de Rutshuru ", a proposé M. Mateso.

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 100 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X