Soudan: Le Ministère des AE convoque l'ambassadeur d'Éthiopie

Des renforts militaires en route depuis Khartoum pour l'État de Gedaref pour être déployés à la frontière éthiopienne. Des camions chargés de soldats, de pièces d'artilleries et des blindés. (archives)

Le Ministre par intérim des Affaires Etrangères, Ambassadeur Ali Al-Sadiq Ali, a convoqué, aujourd'hui, l'ambassadeur d'Éthiopie au Soudan et lui a transmis la condamnation du Soudan au meurtre et la mutilation de sept corps de nos braves soldats, en plus d'un civil.

Il lui a également transmis que ce comportement est barbare et sauvage, et qu'il est contraire au droit international et aux religions et mœurs divines, et que le droit international exhorte au bon traitement des prisonniers de guerre et à la préservation de leur dignité.

Le Ministre par intérim des Affaires Etrangères a également transmis à l'ambassadeur d'Éthiopie que le Soudan se réserve le droit de répondre de manière appropriée au moment et à la place qu'il décide, et que le Soudan a envoyé une plainte au Conseil de Sécurité de l'ONU, transmettant cette attaque odieuse , l'appelant à assumer ses responsabilités en matière de maintien de la paix et de la sécurité internationales et à tenir l'Éthiopie responsable de ce crime odieux.

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 100 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X