Congo-Kinshasa: Kasumbalesa - SOS de la société civile pour les Congolais arrêtés en Zambie

La société civile de Kasumbalesa (Haut-Katanga) alerte sur l'arrestation en Zambie de plusieurs Congolais en situation irrégulière, en majorité ceux qui font le commerce transfrontalier. Le maire de Kasumbalesa, qui ne confirme pas cette information, appelle toutefois les Congolais qui veulent traverser la frontière à se conformer à la réglementation en la matière pour éviter les désagréments avec la police et la migration zambiennes.

Depuis quelques jours, la Zambie procède au contrôle des documents de séjour des étrangers, toutes nationalités confondues, qui sont sur son territoire.

C'est ainsi que des nombreux Congolais en situation irrégulière ont été arrêtés le mercredi 29 juin dans le district de Tshililabombwe. Ils y étaient soit pour faire des achats, soit pour y exercer le petit commerce, soit encore pour vendre leurs marchandises en francs congolais sur le territoire zambien. Chose que les autorités du pays voisin n'acceptent.

La société civile de Kasumbalesa interpelle la bonne conscience des Congolais qui vont en Zambie. Clément Mitonga président de cette structure citoyenne précise :

" Nous leur demandons d'emprunter la voie officielle qui est le couloir piétonnier ou les bureaux de la DGM (Direction générale de migration) sont installés et vendent les jetons. Eviter beaucoup plus les passages non officiels comme Bilanga sous station et autres. "

Le maire de Kasumbalesa, André Kapanga, ne confirme pas l'arrestation des Congolais. Il invite cependant ses administrés à respecter la législation en matière de migrations :

" J'invite la population de Kasumnbalesa et ceux venant d'ailleurs de passer par le service des migrations en RDC, ne prendre que ce jeton de visite frontalière qui ne coute que 500 FC et quoi leur donne accès à entrer en Zambie et à ne pas aller au-delà de 20 kilomètres. "

Par ailleurs, plus de trois mille Congolais exerçant le commerce transfrontalier traversent chaque jour la frontière de Kasumbalesa.

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 100 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X