Cameroun: Le pays doit bloquer l'importation de riz pour sauver les 52 milliards de la BID

2 Juillet 2022

Le Cameroun vient de décrocher un financement de 52 milliards de FCFA de la BID pour doper la production. Ce Financement a été approuvé au cours de la 47e réunion annuelle du Conseil des gouverneurs du groupe de la Banque islamique de développement (BID). La mise à disposition de ce montant pour financer le la production locale du riz ferait penser au bout du tunnel dans une filière qui suscite autant de curiosité

150 milliards de FCFA de devises envolées

En 2022, le Cameroun est condamné à importer 400 000 tonnes de riz. Pour la seule année 2020 le pays a importé pour plus de 591 597 tonnes de riz, pour une valeur de 159,8 milliards de FCFA. " Les 50 milliards de FCFA pourront-ils permettre au Cameroun de sortir de la dépendance des importations ? " s'interroge avec inquiétude Jean Djouguep, économiste .Cet expert pense que la suspension des importations serait l'élément déclencheur de la relance de cette filière.

Le plus important bassin de production de riz est dans le grand nord, région d'origine du plus grand importateur de riz. C'est curieusement dans ces localités que se trouve la Semry, entreprise qui brille par ses contreperformances malgré les efforts des paysans, obligés de décortiquer et expédier leurs récoltes vers l'étranger.

Trois personnalités y compris le vice-président du conseil économique et social originaire de la région de l'Ouest figurent dans le top 5 des gros importateurs de riz au Cameroun. La région de l'ouest est curieusement celle qui a hébergé pendant des décennies la très célèbre Soderim .L'entreprise est désormais en faillite. Tous les efforts du gouvernement pour la relance de la filière ont échoué. Le plus récent étant le contrat-plan Semry-Gouvernement et les agropoles.

Avec une subvention de 145 milliards de FCFA aux producteurs, le Nigeria est aujourd'hui premier producteur de riz en Afrique. Pour y parvenir, le pays a bloqué le sang deux années les importations de riz.

La décision de stopper les importations de riz au Cameroun peut-elle sauver la filière ?

Une chose est certaine, que ce soit le riz pluvial ou irrigué, le Cameroun est propice à la culture de cette denrée qui nourrit les paysans cultivateurs de Maga et de Yagoua.

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 100 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X