Afrique: Revue de presse en Afrique francophone - 02 Juillet 2022

2 Juillet 2022
éditorial

Côte d'Ivoire : Présidence en exercice de la Cédéao - Vers un autre mandat de Ouattara

C'est ce 03 juillet 2022 que se tient à Accra au Ghana, un sommet des Chefs d'Etat et  de gouvernement de la Communauté économique des Etats de l'Afrique de l'ouest,(Cédéao). En plus du plat de résistance qui porte sur les sanctions infligées  depuis quelques mois au Mali ou à infliger à la Guiné e Conakry et  Burkina Faso,l' actuel Président en exercice, Nana Akuffo Addo pourrait céder son fauteuil à l'ivoirien Allassane Ouattara.

Côte d'Ivoire: Éducation/ Prochain sommet sur la transformation de l'éducation - Fin  du pré-sommet initié par l'Unesco

En prélude au sommet sur la transformation de l'éducation qui aura lieu au mois de septembre à New York, l'Unesco a initié ce Pré Sommet auquel la Côte d'Ivoire prend part. Au terme de trois jours d'intenses travaux, cette rencontre internationale a refermé ses portes  le  jeudi 30 juin en présence de la Directrice générale de l'Unesco chargée de l'éducation, Stefania Giannini. La Ministre ivoirienne de l'éducation nationale et de l'alphabétisation, Professeur Mariatou Koné a salué cette initiative qui vise à tirer profit et à partager les expériences en vue de l'élaboration de documents et rapports marqués du sceau de la participation collective.

Mali: Lever de l'embargo économique financier de la Cédéao - Des plateformes  s'activent…

Le sommet des Chefs d'Etat de la Cédéao qui se tient ce 03 juillet à Accra est très  attendu par les maliens. Qui  s'attendent à une léver des  sanctions  économiques et financiers imposées au Mali depuis Janvier 2022. C'est dans ce sens la plateforme « Mali pour toujours » a remis, le jeudi 30 juin 2022, au ministère des Affaires étrangères et de la coopération internationale, un mémorandum dans lequel elle invite les chefs d'Etat de la Cedeao à lever l'embargo imposé au Mali depuis le 9 janvier 2022.

Mali - Religion - Des pèlerins bloqués à Bamako faute de visa.

Des candidats au pèlerinage musulman, pourraient ne pas effectuer le déplacement en Arabie Saoudite. La raison, selon la presse malienne, les concernés n'ont pas encore obtenu de visa. Une situation jugée inadmissible, dans un communiqué publié ce vendredi 1er juillet. Selon les responsables de la Maison du Hadj, certaines agences privées se sont rendues « coupables de spéculation sur la question des visas ». Ils précisent que « ces agences ont pris de l'argent avec de potentiels candidats au hadj au-delà de leur quota ».

Guinée Conakry: Sommet de la Cédéao à Accra - Les recommandations très  attendues par les guinéens

Les dirigeants de la Communauté économique des États de l'Afrique de l'Ouest (Cédéao), se réuniront dimanche 03 juillet 2022, lors d'un sommet très attendu à Accra au Ghana. Ils doivent statuer sur les sanctions concernant le Mali, la Guinée et le Burkina Faso, trois pays théâtre de coups d'État. Les leaders ouest-africains, qui entendent peser pour un retour rapide des civils au pouvoir, vont se pencher sur les vigoureuses mesures de rétorsion commerciales et financières infligées au Mali depuis janvier, et sur celles, moins lourdes, du Burkina Faso et de la Guinée.

Burkina Faso : Sécurité et transports - Des décisions prises au  niveau  des importations

Le gouvernement de transition du Burkina Faso a décidé de mettre de l'ordre dans les importations des engins à deux roues et des feux d'artifice. Ainsi, les commerçants  sont informés que l'importation, la commercialisation et la distribution à titre gratuit des motocyclettes « ALOBA » et celles du même type sont suspendues sur toute l'étendue du territoire national pour une durée de six (06) mois renouvelable. Par ailleurs, il est  également suspendu l'importation, la commercialisation et la distribution des artifices à usage civil pour six mois renouvelables. L'usage des pétards et autres explosifs similaires est interdit sur toute l'étendue du territoire national

Cameroun : Transports et désenclavement - La Bad apporte plus de 39 millions  d'Euros

Le Cameroun mise sur la zone de Kribi, au sud du pays, pour accélérer son développement.  Pour y arriver, il faut  des apports financiers importants. C'est dans ce cadre, que le pays vient de recevoir un prêt de 39,62 millions d'euros pour financer le désenclavement de la zone industrielle et portuaire. Selon le ministre des Transports, Jean Ernest Massena Ngalle Bibehe, qui rapporte l'information, révèle que le gouvernement envisageait la construction d'un aéroport desservant l'ancienne station balnéaire. Un moyen d'ouvrir un marché à la compagnie nationale Camair.

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 100 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X