Maroc: Aïcha Benjelloun expose ses œuvres à l'Institut français d'Oujda

La galerie de l'Institut français d'Oujda a accueilli, mercredi soir, le vernissage d'une exposition de la jeune artiste peintre Aïcha Benjelloun, intitulée "Le secret". Cette exposition s'inscrit dans le cadre du programme "La Galerie des promesses" du 28 juin au 26 juillet prochain, ayant pour objectif de promouvoir les jeunes artistes de la région de l'Oriental.

Dans une déclaration à M24, la chaîne télévisée d'information en continu de la MAP, le directeur de l'Institut français d'Oujda, Pierre Mateo, a indiqué que la jeune artiste Aïcha Benjelloun a été sélectionnée sur une soixantaine de dossiers reçus, pour exposer ses œuvres dans le cadre du programme "La Galerie des promesses", visant à soutenir et encourager les jeunes artistes de l'Oriental.

"Nous avons choisi cette artiste car elle peint ses œuvres sur des toiles et parce que le thème du secret nous a paru particulièrement intéressant", a-t-il précisé, notant que le programme "La Galerie des promesses" a été mis en place par l'Institut français d'Oujda en vue d'offrir un tremplin pour les jeunes artistes, afin de les accompagner pour monter leurs premières expositions, leur apprendre à positionner les œuvres, à établir les cartels, à rédiger les synopsis et préparer des discours de vernissage. "Il s'agit d'aider les jeunes à mettre le pied à l'étrier et leur permettre de montrer leurs œuvres à un grand nombre de personnes", a-t-il dit.

De son côté, Aïcha Benjelloun, élève en art appliqué au lycée Mehdi Ben Barka d'Oujda, a exprimé sa satisfaction de tenir sa première exposition artistique avec le soutien de l'Institut français d'Oujda. "Chacune de mes toiles contient un secret. À travers ma peinture, à travers le grand art de la vie, j'existe. Pour moi, l'art est comme un miroir car il reflète le secret de l'âme", a-t-elle écrit dans le synopsis de l'exposition. "Souvent, chaque création peut être un mélange de sentiments... de sensations... parfois des joies... parfois des souffrances (...) comme on pleure, on rit avec les mots, on peut pleurer, rire avec l'image. Comme la parole, l'art peut être l'extériorisation de ce qui se trouve en nous... de notre secret profond", a-t-elle expliqué.

Le directeur du lycée Mehdi Ben Barka d'Oujda, Mokhtar Chahlal, a mis en exergue la qualité des créations de cette jeune artiste, qui constitue un modèle pour les élèves relevant de la section des beaux arts au sein de cet établissement scolaire, le seul au niveau de la région de l'Oriental à disposer de cette filière et qui a formé un grand nombre d'artistes.

Même s'il ne s'agit que d'un début, les œuvres d'Aïcha Benjelloun témoignent d'une grande maturité artistique et laissent présager d'un grand avenir dans ce domaine, a-t-il souligné.

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 100 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X