Gabon: Le parti d'opposition les Démocrates reconduit Guy Nzouba Ndama à sa tête

À un an de la prochaine élection présidentielle gabonaise, en 2023, les grandes manœuvres politiques démarrent. Samedi 2 juillet les Démocrates, le principal parti d'opposition, a organisé son premier congrès ordinaire à Libreville. Les délégués ont reconduit le président sortant Guy Nzouba Ndama, ancien président du perchoir à l'Assemblée nationale gabonaise durant plus de 20 ans mais qui a ensuite rejoint l'opposition en 2016.

Réélu à l'unanimité et à mains levées, Guy Nzouba Ndama, a fulminé contre le Parti démocratique gabonais (PDG), au pouvoir, qui a débauché ses cadres contre des postes ministériels :

" On veut nous anéantir, on veut nous affaiblir. Le PDG pense nous affaiblir mais c'est lui-même qui s'affaiblit. Parce que les militants du Parti démocratique gabonais se posent mille et une questions : à quoi servent-ils ? "

En termes d'élus, son parti Les Démocrates constituent la deuxième force politique du Gabon avec 10 députés et 4 sénateurs. Guy Nzouba Ndama a indiqué qu'il va désormais se consacrer à implanter son parti dans tout le pays : " Implanter le parti partout où cela est nécessaire. C'est ce que les militants m'ont confié comme responsabilité première. "

Les militants sont fiers d'avoir reconduit un poids lourd à la tête de leur parti : " On est très contents parce que les choses vont bientôt changer. Il faut bien qu'un président de cette envergure puisse booster les choses. Et c'est lui que nous avons élu ", en résume une. " Je suis très content, puisque pour l'instant, les Gabonais sont encore derrière lui ", enchaîne un autre militant.

Guy Nzouba Ndama laisse planer le doute et n'annonce rien sur son éventuelle candidature à l'élection présidentielle l'année prochaine.

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 100 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X