Sénégal: Basketball-3e fenêtre éliminatoire mondial 2023 - Egypte - Sénégal (76-43) - débuts cauchemardesques pour Les Lions

Le Sénégal a raté son entrée dans la 3ème fenêtre des éliminatoires de la Coupe du monde 2023 en essuyant hier, vendredi 1er juillet à Alexandrie, une lourde défaite devant l'Egypte (76-43). Un match à oublier au plus vite pour les coéquipiers de Gorgui Sy Dieng en attendant d'effectuer leur prochaine sortie face à la RD Congo qu'il retrouve ce samedi pour le compte de la 2ème journée de la poule D. Ces retrouvailles aux allures de revanche pour le team sénégalais qui a été surpris par la formation congolaise lors de la dernière fenêtre disputée en février dernier à Dakar. Les Lions bouclent leur tournoi avec un duel demain dimanche face au Kenya.

On le redoutait après un périple cahoteux, l'équipe du Sénégal a encore vécu une soirée cauchemardesque sur le parquet avec cette lourde défaite face à l'Egypte (75-43) pour le compte de la poule D des éliminatoires du Mondial 2023. Battus en février lors de la dernière fenêtre disputée à Dakar, les Pharaons ont d'entrée bandé les muscles avec un jeu agressif. Moins tranchant dans secteur intérieur, les Lions sont vite dépassés par le jeu rapide adossé à une bonne adresse du pivot des Pharaons Anas. Ce qui leur permet de prendre une bonne avance dès le premier quart-temps (23-10). Laxiste en défense, les Lions ont pourtant retrouvé quelques sensations en défense. Sous l'impulsion du jeune Jean Jacques Boissy, sans doute l'un des moins expérimenté de l'équipe du Sénégal, les Lions assurent les rebonds et parviennent à maintenir l'écart à 6 points ( 29-23 ; 7e).

Mais, ils retombent vite dans leur travers avec une succession de pertes de balles qui aura un écho au tableau d'affichage à la pause (38- 25). Au retour des vestiaires, ils affichent de bonnes intentions en attaque mais s'exposent sur les tirs extérieurs. Les Pharaons ne lâchent pas prise et s'offrent un gros écart (45-33.5e). Un écart qui va crescendo (53-35 ; 7e). La sortie du pivot Faye (8e ) sera symptomatique de la faillite défensive du jeu des Lions. Malgré le retour de Gorgui Sy Dieng et de Youssou Ndoye, le Sénégal déjoue et vire au troisième quart temps avec un handicap de 24 points (59-35).

Le dernier quart-temps l'Egypte reste dans le bon tempo. En réussite aussi bien sur les tirs à mi-distance que sous le cerceau, les Pharaons sont sur tous les bons coups. Boniface Ndong n'aura le temps que de demander le temps mort pour limiter la casse et les coups de boutoir de Anas (62-35, 2e). L'Egypte corse l'addition en le portant à plus de 30 unités. Muselé et excédé, Gorgui Sy Dieng, auteur d'une faute antisportive à la dernière minute, va à l'image de son équipe abdiquer et s'incliner logiquement sur la marque de (43-76). En dépit de cette contre-performance, le Sénégal garde encore intact ses chances de qualification.

Vite rebondir face à la Rd Congo et le Kenya

Il faudra rebondir dès ce samedi 2 juillet lors de la deuxième journée qui l'opposera à la République Démocratique du Congo, samedi (20h30). Des retrouvailles aux allures de vengeance pour les Lions qui avaient été surpris par cette formation congolaise lors de la précédente fenêtre FIBA disputée en février à Dakar. Le Sénégal boucle le tournoi d'Alexandrie demain dimanche par une ultime rencontre face au Kenya.

A rappeler que ce sont les trois meilleures équipes du groupe D vont se qualifier pour le second tour de ces éliminatoires qui se dérouleront en août 2022.

Les deux meilleures de chacun des deux derniers groupes qui seront constituées et la meilleure troisième obtiendront les cinq billets pour représenter l'Afrique à la Coupe du monde de 2023, co-organisée par l'Indonésie, le Japon et les Philippines.

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 100 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X