Ile Maurice: Opération à Flic-en-Flac - Deux conducteurs positifs après un test toxicologique

Les drug test kits sont sur nos routes depuis quelques jours. Lors d'une opération conjointe de la Road Safety Unit, sous la supervision de l'assistant surintendant de police Ashok Matar et de la brigade antidrogue, dans la nuit de samedi à dimanche, plusieurs automobilistes ont été soumis au test de dépistage de drogue dans la région de Flic-en-Flac.

Le test de deux d'entre eux s'est révélé positif. L'un d'eux est un habitant de Ste-Croix de 30 ans. Du cannabis a aussi été saisi dans sa voiture.

Un échantillon de sa salive a été pris pour un test préliminaire. Les résultats se sont avérés positifs. La voiture du trentenaire a été soumise à une fouille. Une certaine quantité de cannabis a été retrouvée dans son véhicule. "Pou mo mem sa sak gandia-la, enn parti mo ti pou fimé, enn parti mo ti pou partaz ar mo bann kamarad" aurait déclaré le conducteur aux enquêteurs. Il a été placé en état d'arrestation.

Rappelons que les tests de dépistage concernant la drogue sur nos routes sont à présent possibles après l'amendement de la loi de 2019 sur la circulation routière qui a été adopté le mardi 17 mai à l'Assemblée nationale. L'équipement de la po- lice et du Forensic Science Laboratory qui teste la salive, l'urine et le sang peut détecter des drogues telles que les amphétamines, la ben- zoylecgonine, la cocaïne, le cannabis, le diéthylamide de l'acide lysergique (LSD), la MDMA (ecstasy), la méthylamphétamine et l'héroïne. Il permet également de détecter des médicaments tels que le clonazépam, le diazépam, le flunitrazépam, le lorazépam, la méthadone, la morphine et l'oxazépam, avait expliqué le ministre.

Si les tests sont positifs à ces drogues, l'amende passe de Rs 2 000 à Rs 75 000 désormais, assortie d'un emprisonnement d'une durée ne dépassant pas huit ans. Une trentaine de policiers ont été formés pour manier ces drug test kits, tandis que d'autres agents sont en cours de formation.

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 100 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X