Afrique: Maniema - 200 femmes fistuleuses "réparées" gratuitement par Heal Africa en juin dernier

Environ 200 femmes des zones de santé de Kunda et de Tunda, dans les territoires de Kasongo et de Kibombo (Maniema) ont bénéficié, en juin dernier, des interventions chirurgicales effectuées par l'Hôpital Heal Africa, en cliniques mobiles dans cette province.

C'était lors de la campagne de répartition des fistules et autres complications dues à l'accouchement et aux violences sexuelles dans le cadre du Projet de prévention et réponse aux violences basées sur le genre (PRVBG).

Le gynécologue obstétricien et chirurgien des fistules à l'hôpital Heal Africa de Goma, Dr Justin Paluku, se dit satisfait d'avoir atteint l'objectif tout en précisant que beaucoup reste encore à faire :

" La femme du Maniema a les mêmes problèmes que de nombreuses d'autres provinces du pays. Si vous considérez l'enquête démographique et de santé de la RDC de 2014, environs 25% des femmes en milieu rural accouchent à domicile et seulement 6% en milieu urbain accouchent à domicile.

C'est beaucoup parce que ça ne doit pas être comme ça. Alors, ces accouchements à domicile exposent les femmes aux complications et parmi lesquelles les fistules ainsi que les prolapsus génitaux ".

Il a expliqué qu'au Maniema, les médecins ont rencontré plusieurs femmes qui avaient ces pathologies-là et qui nécessitaient une réparation chirurgicale.

Dr Justin Paluku se réjouit également d'avoir aidé ces femmes, malgré certaines patientes restent encore.

" C'est un travail qui demande beaucoup des moyens et c'est un travail qui demande l'intervention à plusieurs niveaux. Malheureusement il y a encore des cas qui sont enregistrés, mais un jour on arrivera à une communauté sans fistule et sans prolapsus génital ", espère ce médecin de l'hôpital Heal Africa de Goma.

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 100 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X