Nigeria: Deux autres prêtres catholiques enlevés

Abuja — Deux autres prêtres ont été enlevés au Nigeria. Il s'agit du père Peter Udo, de la paroisse de St Patrick, à Uromi, et du père Philemon Oboh, du centre de retraite de St Joseph, à Ugboha, dans la zone de gouvernement local d'Esan, dans l'État d'Edo, au sud du Nigeria. Selon la police de l'État d'Edo, les deux prêtres ont été enlevés le 2 juillet et emmenés dans un lieu inconnu par des ravisseurs qui ont bloqué leur voiture le long de l'autoroute Bénin-Auchi, entre les communautés d'Ehor et d'Iruekpen.

Les deux prêtres revenaient de Benin City lorsque leur véhicule a été bloqué par les bandits qui auraient tiré plusieurs coups de feu en l'air pour forcer la voiture à s'arrêter.

La police a déclaré avoir envoyé des agents dans la région "pour mener une chasse à l'homme agressive et bien coordonnée" afin de retrouver les ravisseurs et de libérer les deux prêtres.

Il y a une semaine seulement, dans l'État d'Edo, un autre prêtre, le père Christopher Odia Ogedegbe, avait été tué lors d'une tentative d'enlèvement le dimanche 26 juin alors qu'il se rendait à la messe à Auchi (voir Fides 27/6/2022).

Un autre prêtre catholique, le père Vitus Borogo, avait été tué le 25 juin dans sa ferme à Kaduna, dans le nord-ouest du Nigeria. Lors de ses funérailles, 700 prêtres ont manifesté pacifiquement pour demander une plus grande sécurité pour eux et pour tous les citoyens nigérians (voir Fides 1/7/2022).

L'enlèvement contre rançon est aujourd'hui l'un des crimes dominants dans diverses villes nigérianes : les hommes politiques, les hommes d'affaires, les religieux et toute personne disposant d'argent, y compris les écoliers issus de familles relativement aisées, sont des cibles faciles pour les bandits.

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 100 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X