Afrique: L'éducation, la santé et la protection de l'environnement figurent parmi les priorités des missionnaires au Kenya

Keniago — " Nous faisons de notre mieux pour aider notre peuple au milieu des nombreux défis quotidiens, Dieu nous donne la force et le courage d'aller de l'avant ", écrit à l'Agence Fides le Père Auracio Eyram Tegbui, prêtre de la Société des Missions Africaines (SMA) du Ghana.

"Notre paroisse de St Peter compte environ 34 détachements dans lesquels le père Biro Junior ,originaire de la République centrafricaine, et moi même servons", poursuit le missionnaire, d'origine togolaise, qui travaille dans le village de Keniago, situé dans la région Ashanti, diocèse d'Obuasi.

Dans un contexte social de plus en plus aggravé par une inflation croissante, les missionnaires tentent d'apporter leur soutien partout où cela est possible. "Tout d'abord, nous essayons de mener à bien notre ministère en célébrant la messe tous les jours avec les fidèles, en essayant de répondre aux besoins de travail des habitants, qui sont pour la plupart des agriculteurs. De plus, en raison du grand nombre de villages environnants, nous ne pouvons pas dire la messe le dimanche dans chacun d'eux, alors nous nous déplaçons pendant la semaine, visitons les malades chez eux, prions avec eux, donnons la communion, entendons les confessions." Le père Tegbui explique que la majorité de la population est analphabète et ne voit pas la nécessité d'encourager ses enfants à étudier. D'autres qui le souhaitent n'en ont pas la possibilité financière et y renoncent pour travailler. "Tout cela affecte le développement des villages dans lesquels nous opérons, mais nous essayons de les aider à comprendre la valeur de l'éducation et à prendre soin de l'environnement dans lequel ils vivent."

Les écoles au Kenya ont été construites par les premiers missionnaires et sont maintenant sous la responsabilité du gouvernement. "Nous, les SMA, sommes actuellement en charge de l'une des écoles primaires, où la plupart des élèves viennent pour bénéficier d'un enseignement gratuit car la plupart d'entre eux ne peuvent pas payer les frais de scolarité. De plus, comme nous n'avons aucun moyen de transport, nous aidons les malades à atteindre les hôpitaux et il arrive souvent que des femmes enceintes accouchent dans notre voiture avant notre arrivée. Notre bus scolaire devient le principal moyen de transport pour tous, que ce soit pour transporter les cercueils au cimetière après les messes funèbres, ou pour les activités communautaires, les retraites, les ateliers, dans certaines stations périphériques."

"Dans les zones rurales, conclut le missionnaire, nous essayons d'aider à la résolution des conflits qui surviennent au sein des communautés, entre les familles ou les couples, voire entre les membres de l'Église.

Selon le service statistique du Ghana, l'inflation dans le pays est passée à 27,6 %, atteignant un nouveau record sur 18 ans, suivi d'une augmentation imparable des prix. Selon les données disponibles, les biens importés ont augmenté plus rapidement que ceux produits localement. En mai 2022, les coûts des produits alimentaires ont augmenté de 30,1 % en glissement annuel, les plus fortes hausses ayant été enregistrées pour l'eau, les huiles et les céréales, ces dernières étant importées de Russie. Le transport, qui comprend le carburant, a enregistré une hausse des prix de 39,0%, tandis que le logement, qui comprend l'eau, l'électricité et le gaz, a enregistré une hausse de 32,3%. Dans le même temps, le cedi ghanéen, la monnaie locale, a continué à se déprécier.

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 100 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X