Maroc: Deuxième édition du festival "Dakhla poèmes et cordes "

Le coup d'envoi de la 2éme édition du festival "Dakhla poèmes et cordes" a été donné vendredi soir à la place Hassan II à Dakhla, en vue de promouvoir la dynamique culturelle et artistique de la ville.

Initiée par la direction régionale de la Culture de Dakhla-Oued Eddahab, cet événement éclectique, tenu sous le signe "la musique, un pont d'amabilité ", connaît l'organisation d'une série de soirées musicales alléchantes, avec la participation d'une vingtaine de troupes musicales en provenance des trois régions du Sud du Royaume, une troupe de la Mauritanie et des artistes marocains.

Cette manifestation culturelle qui intervient dans le sillage de la célébration de la Fête de trône et de la Journée internationale de la musique, s'inscrit dans le cadre de la mise en œuvre des dispositions de la composante culturelle du programme de développement intégré de la région.

Organisé en collaboration avec la wilaya de la région Dakhla-Oued Eddahab, le Conseil régional et le Conseil communal, ce rendez-vous de trois jours se propose d'accorder un intérêt particulier à la culture hassanie, en tant que patrimoine concourant à la préservation de l'identité marocaine, et à même de promouvoir l'animation culturelle et musicale au niveau de la région.

Dans une déclaration à M24, la chaine d'information en continu de la MAP, le directeur régional de la Culture, El Mamoune El Boukhari, a souligné que l'organisation de la deuxième édition de ce festival vise à promouvoir l'animation culturelle et musicale de la perle du Sud, après deux années d'inertie en raison de la pandémie de Covid-19.

Cette manifestation artistique tend à promouvoir et sauvegarder la chanson authentique, en tant que patrimoine marocain unique, notamment dans la région Dakhla-Oued Eddahab, a souligné M. El Boukhari, notant que cette édition verra la participation de plusieurs poètes et de conteurs.

Ainsi, le public a vibré, lors du concert d'ouverture, au rythme des sonorités de la musique hassanie des groupes "Kbara" de Boujdour et "Amnat Aichata"de Guelmim munies des instruments de musique traditionnels tels que "Tidinite", "Nifara" et l'"Ardîn".

Lors de cette soirée artistique, des groupes locaux du Madih et Samaa ont gratifié le public d'une belle sélection de leurs œuvres et répertoires enracinés dans la culture locale.

Par la suite, la diva Latifa Raafat qui portait une tenue traditionnelle sahraouie a pris le relais pour gratifier un public en transe de belles chansons ayant marqué sa longue carrière artistique et la mémoire de toute une génération de marocains telles que "Twahachtek bezzaf", "Maghiara" et "Ach dani", "Alach ya ghazali" ou encore "Ya Nassi ya nassi l3ahd".

Cette manifestation artistique qui se poursuivra jusqu'à 3 juillet verra la participation d'une constellation d'artistes, de poètes et de conteurs marocains et mauritaniens.

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 100 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X