Burkina Faso: Lutte contre le grand banditisme en milieu urbain - Deux réseaux de malfrats démantelés par la police nationale à Ouagadougou

Ils sont sept individus, tous des repris de justice, appartenant à deux réseaux distincts, qui s'étaient spécialisés dans les agressions et vols à main armée dans plusieurs quartiers de la ville de Ouagadougou, notamment Gounghin, Samandin, Pissy, Bonheur-ville, Belle-ville, Boonam, Sandogo, Boassa, Zagtouli, Rimkièta, Tampouy et même à Yako dans la province du Passoré. En plus des personnes qu'ils ciblaient, ils prenaient d'assaut également les boutiques Orange-money et les points de vente de marchandises diverses.

Suivant un mode opératoire classique, ces présumés malfrats, bien organisés, procédaient d'abord au repérage des lieux et, une fois la nuit tombée, entre 19heures et 22heures, passaient à l'acte. Pour ce qui est des agressions, ils prenaient en filature leurs victimes, particulièrement celles qui roulaient sur des motos de marque YAMAHA SCOOTER, et à l'aide de leurs armes, ils les tenaient en respect et disparaissaient avec les engins récupérés.

Les motos volées étaient vendues à un prix dérisoire variant entre 150.000 et 400.000 FCFA selon la marque à un receleur sur place qui, à son tour, les transportait immédiatement dans un pays voisin pour y être revendu.

La police nationale remercie encore une fois la population pour la franche collaboration qui a permis d'atteindre ce résultat. Elle l'invite par ailleurs à plus de vigilance et de prudence, et à toujours signaler les cas suspects à travers les numéros verts que sont : les 17, 16 et 1010.

La Police Nationale, une force publique aux services des citoyens !

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 100 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.