Afrique Centrale: Les ministres des forêts d'Afrique centrale réunis pour la préservation de l'environnement

Forêt du bassin du Congo

La rencontre coorganisée par le Partenariat pour les forêts du bassin du Congo (PFBC) vise à trouver des solutions communes et durables pour la survie des forêts du bassin du Congo. Il y a beaucoup de promesses de financements pour ces forêts, mais ceux-ci n'arrivent pas forcément au bon endroit, selon des participants.

La Commission des forêts de l'Afrique centrale (Comifac), qui supervise la politique forestière de la région, a constaté que la majorité des financements disponibles sont captés par l'Amazonie. Une méconnaissance, dénonce Françoise Van de Ven, présidente de l'Association technique internationale des bois tropicaux (ATIBT): " Le constat qui est fait maintenant, c'est que ce n'est plus l'Amazonie qui est le premier poumon parce que la forêt est devenue trop fréquentée. C'est maintenant la forêt du bassin du Congo qui est le premier poumon au monde ".

" La concurrence du réel "

De leur côté, les ONG soutiennent que le peu de fonds disponibles sont captés par les organisations internationales. " C'est la concurrence du réel ", explique Nicaise Moulombi, environnementaliste. Et d'ajouter : " La quasi-totalité des fonds vont sur les études. Qui font les études ? Ce sont les organisations internationales, ce sont ces experts, donc eux-mêmes et non nous ".

Lors de la COP 26 à Glasgow, les bailleurs de fonds ont promis une somme de 1,7 milliard de dollars aux peuples autochtones. Joseph Itogwa, coordonnateur du Réseau des populations autochtones et locales pour la gestion durable des écosystèmes forestiers d'Afrique centrale (REPALEAC), suggère que l'argent soit directement versé aux bénéficiaires. Afin d' " éviter ces intermédiaires dans les fonds dédiés aux peuples autochtones, qui passent par une bureaucratie, une grande administration, et qu'il n'y ait que les miettes qui arrivent aux communautés ".

Exploitation durable

Les financements sollicités par les pays d'Afrique centrale visent à garantir une exploitation durable des forêts.

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 100 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X