Guinée: Construction des cliniques " sauvages " - " Celles qui sont illégales seront fermées", prévient Dr Mamadou Pèthè

C'est un combat de long-haleine enclenché depuis des régimes passés, notamment celui d'Alpha Condé à travers le service de lutte contre des crimes organisés, dirigé à l'époque par Colonel Kégboro Camara.

Dans sa politique de refondation de l'État, le Gouvernement de la transition compte reprendre le dossier afin d'interpeller tous ceux qui évoluent dans l'inégalité dans ce secteur. C'est dans cette optique que le premier responsable du département de la santé et de l'hygiène publique a annoncé des mesures fermes, pouvant aboutir à la fermeture de plus d'un.

Dr Mamadou Pèthè Diallo compte désormais passer au congrès. C'est dans cette logique qu'il a décliné quelques réformes auxquelles son ministère va s'attaquer prochainement, suite au constat fait lors de l'immersion gouvernementale. Face aux journalistes à l'occasion d'une conférence animée à Conakry, cet agent de santé à confié que le CNRD et le Gouvernement vont réglementer ce secteur.

"Le Gouvernement de la transition à pris la décision de vérifier qu'es-ce qui se passe avec toutes ces cliniques privées, ces cliniques sauvages, ces centres de soin qui ne disent pas leur nom et où s'opèrent les charlatans. Avec la possibilité de pouvoir voir les cliniques et les centres de santé qui sont en règles, qui ont des papiers et qui sont gérés par des professionnels bien formés, de leur donner la possibilité de bien continuer avec l'accompagnement du ministère. Celles qui sont illégales ou gérées par des personnes non qualifiées, qui n'ont pas d'autorisation, de les fermer, mais en lieu et place de construire des centres de santé pour les populations. Donc nous allons lancer la construction de 15 centres de santé à travers le pays pour remplacer les cliniques privées", a laissé entendre le ministre.

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 100 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X