Tunisie: INS - Deux tiers des habitants en Tunisie considèrent que les libertés d'expression et d'appartenance politique sont respectées (Enquête)

Tunis — Deux tiers (2/3) des habitants en Tunisie considèrent que les libertés d'expression et d'appartenance politique sont respectées et seulement un tiers (1/3) considère que les principes des droits de l'homme et d'équité sont respectés, selon l'enquête nationale de l'Institut National de la Statistique (INS), sur la perception des habitants à l'égard de la Sécurité, des Libertés et de la Gouvernance Locale.

Il s'agit de la troisième édition qui fait suite à deux autres éditions rendues publiques en 2017 et 2014 et qui porte sur un échantillon de 10.155 ménages, soit 18.000 répondants, répartis sur tout le territoire du pays.

Réalisée avec l'appui du Programme des Nations Unies pour le Développement (PNUD), cette enquête dont les résultats ont été publiés le 6 juillet 2022, a constaté concernant la perception par la population de la sécurité dans les espaces publics, que "cette sécurité est ressentie par neuf hommes sur dix et trois femmes sur quatre".

S'agissant de la corruption, 61.2% des habitants dénoncent sa présence dans la plupart des secteurs et 74% des répondants jugent bonne à moyenne l'efficacité des efforts déployés par l'Etat pour lutter contre ce phénomène.

L'enquête de 56 pages, a aussi mesuré la confiance envers les services publics. D'après les résultats d e l'enquête, les Tunisiens ont confiance dans les services de l'éducation en premier lieu (77%), suivis par les services fiscaux (74,2%) ensuite les services de sécurité (61,2%). Les services de la douane viennent après (49,4%), soit avant ceux de la justice (46,5%).

Selon l'INS, les résultats de cette enquête permettent à la Tunisie de se doter de l'une des plus riches bases de données à l'échelle mondiale, sur les indicateurs du seizième Objectif de Développement Durable (ODD 16) relatif à la paix, la justice et les institutions efficaces.

AllAfrica publie environ 500 articles par jour provenant de plus de 100 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.