Congo-Kinshasa: Stabilisation de la devise nationale - Le pays s'engage à dédolariser son économie

Le Premier ministre, Jean-Michel Sama Lukonde, a, dans sa communication lors de la 61ème réunion de Conseil des ministres, rassuré l'engagement gouvernement à poursuivre les efforts de dédolarisation de l'économie nationale. Selon lui, ce processus vise la consolidation des réserves de change, de résilience de la stabilité et de la monnaie nationale.

Selon le 61ème réunion du Conseil des ministres, il est envisagé au terme de la dernière réunion du comité de conjoncture, un dispositif de plafonnement des dépenses à payer en monnaie étrangère pour les institutions publiques et à privilégier les dépenses en monnaie nationale. " La limitation de retrait en dollars s'inscrit ainsi dans le cadre de la dédolarisation de l'économie et de la promotion de la monnaie locale.

Le ministre d'État, ministre du budget, le ministre des Finances et la gouverneure de la Banque Centrale du Congo œuvrent chacun en ce qui le concerne à prendre les dispositions requises pour l'exécution de cette mesure", précise Sama Lukonde à travers le compte rendu de la réunion fait par Patrick Muyaya, porte-parole du gouvernement.

D'ailleurs, la gouverneure de la BCC, Mme Kabedi Mbuyi, avait, lors de son installation, opté pour le processus de la dédolarisation, laquelle va renforcer la stabilité de la devise nationale pourrait, en produisant des effets positifs.

Il est à rappeler que le chef de l'État, Félix Tshisekedi, était, lors de la quatorzième réunion de Conseil des ministres, le 6 août de l'année dernière, revenu sur la nécessité de faire du franc congolais une monnaie forte et stable.

AllAfrica publie environ 500 articles par jour provenant de plus de 100 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.