Congo-Kinshasa: Pas facile d'être orphelin à Béni en RDC

19 Juillet 2022

La région de Beni est depuis longtemps la cible des attaques des rebelles ougandais de l'Alliance des forces démocratiques (ADF). Ceux-ci massacrent les habitants des campagnes dont ils pillent les villages.

Cette situation a laissé de nombreux enfants sans parents et ceux-ci trouvent refuge dans des orphelinats qui manquent souvent des moyens nécessaires pour les accueillir.

Marie Kahindo est responsable d'un orphelinat à Beni. Elle explique qu'elle a recueilli une trentaine d'enfants qui ont perdu leurs parents dans plusieurs attaques rebelles. Beaucoup d'entre eux souffrent de malnutrition.

"Dans mon orphelinat, ici, j'ai 35 enfants et en ce moment la situation est très précaire. Ces enfants qui sont ici ont perdu leurs parents à cause des massacres. Ils viennent de Ndalya, Oicha et Maimoya" précise Marie Kahindo.

Un besoin de soutien

Valence est une orpheline âgée de 18 ans. Elle a perdu ses parents lors d'une attaque de rebelles sur le village de Otomabere. "Je me suis perdue à Oicha car c'est là que le véhicule nous a déposés. Une femme m'a récupérée. Tous mes proches ont déjà été tués par les ADF/Nalu" raconte la jeune fille.

Christelle Kahindo n'a que 15 ans. Elle a perdu ses parents tués par des ADF/NALU à Oicha. Elle ne cache pas ses difficultés quotidiennes. "Je n'ai pas d'habits et parfois je mange très difficilement ici à l'orphelinat. Parmi mes camarades orphelins, trois sont malades parce qu'ils ne trouvent pas à manger. L'un d'entre eux a failli mourir à cause de la faim" explique t-elle.

Souvent aidée par les églises et les personnes de bonne volonté, Marie Kahindo déplore le fait que ce soutien s'est réduit. Elle invite donc les autorités et les bénévoles à venir au chevet de ces orphelins pour qu'ils aient au moins de quoi se nourrir.

"Ceux qui ont essayé de nous aider doivent faire un effort pour le faire à nouveau. Même apporter aux enfants des patates douces, tout ce qu'ils peuvent trouver... même une poignée de bananes nous aidera parce que ces jours-ci, les enfants passent des jours entiers sans manger" explique t-elle.

Depuis plus de sept ans, les rebelles ADF sont accusés d'être les auteurs de terribles tueries contre les habitants de la région. Ces derniers pillent, tuent et incendient les maisons de populations civiles que les autorités congolaises ne parviennent pas à protéger, en dépit de l'état de siège mis en place il y a plus d'un an dans cette partie du pays.

AllAfrica publie environ 500 articles par jour provenant de plus de 100 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X