Angola: L'Exécutif réitère son engagement d'éradiquer le paludisme d'ici 2030

Luena — Le secrétaire d'État à la Santé publique, Franco Mufinda, a réitéré mercredi, à Sumbe, dans la province de Cuanza Sul, que l'Exécutif angolais reste concentré sur l'éradication du paludisme, considérée comme la principale cause de décès dans le pays.

Le dirigeant a tenu ces propos lors du lancement de la deuxième phase de la campagne de distribution de moustiquaires traitées de longue durée, pour la population des provinces de Kwanza Sul et de Benguela.

Selon le secrétaire d'Etat, l'Angola compte atteindre "les objectifs de développement durable", un engagement international dont il est signataire, qui prévoit, entre autres actions, de mettre fin à l'épidémie de sida, de la tuberculose, du paludisme et d'autres maladies transmissibles d'ici à 2030.

Il a déclaré que la campagne de distribution de mousquetaires traités de longue durée à la population était étroitement liée à la priorité que l'Exécutif a consacrée au secteur de la santé pour le bien-être des Angolais.

En 2021, il a rappelé 9,1 millions de cas de paludisme avaient été enregistrés en Angola, avec une incidence de 284 cas pour chaque 1.000 habitants.

Plus de deux millions de moustiquaires seront distribuées au cours cette campagne, rappelle-t-on.

AllAfrica publie environ 500 articles par jour provenant de plus de 100 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X