Mali: Attaque contre le camp de Kati, QG de la junte

22 Juillet 2022

Selon l'armée malienne, l'attaque s'est produite ce vendredi à l'aube, vers cinq heures du matin, à l'aide de deux véhicules "bourrés d'explosifs". La ville garnison de Kati se trouve aux portes de la capitale Bamako et sert de QG aux militaires au pouvoir.

C'est là que réside le chef de la junte, le colonel Assimi Goïta, et le ministre de la Défense, le colonel Sadio Camara.

"La situation est sous contrôle et le ratissage est en cours pour débusquer les auteurs et leurs complices", a affirmé l'armée sur sa page Facebook, sans toutefois fournir de bilan.

Des tirs et des explosions

Deux assaillants auraient été neutralisés. Des hélicoptères militaires survolaient la zone dans la matinée et des éléments des forces spéciales ont été déployées.

La version de l'armée a été confirmé par des témoignages d'habitants. "On a été réveillés par des tirs à cinq heures du matin et des bruits d'explosion", raconte un habitant.

D'après une source militaire anonyme contactée par l'agence de presse AFP, l'attaque visait la Direction du matériel, des hydrocarbures et des transports, où l'armée entrepose du matériel. Les assaillants auraient d'ailleurs réussi à emporter deux véhicules.

Attaque "terroriste"

Si le pouvoir parle d'une attaque "terroriste", l'identité des assaillants n'a pas encore été communiqué.

La base de Kati a été régulièrement au centre des multiples coups d'Etat de ces dernières années mais le site, situé en périphérie de Bamako, n'a jamais été visé par des djihadistes.

Une telle opération, si elle était confirmée, prouverait les capacités des groupes djihadistes à frapper jusqu'au sommet de la junte militaire qui dirige le Mali.

Cette fois, l'incident à Kati intervient au lendemain d'une série d'attaques coordonnées quasi-simultanées dans plusieurs localités proches de Bamako et dans le centre du pays.

Ces offensives ont été menées jeudi matin, également à l'aube et ont été attribuées par les autorités à la katiba Macina, affiliée à Al Qaïda.

AllAfrica publie environ 500 articles par jour provenant de plus de 100 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X