Congo-Kinshasa: A Kolwezi, une opération "zéro délinquant" tourne à des violences meurtrières

En RDC, à Kolwezi, dans le sud-est du pays, une opération policière mercredi 4 août a donné lieu à des violences dénoncées par la société civile. Les autorités provinciales ont réquisitionné les forces de l'ordre avec pour objectif de vider la ville de ses mendiants, enfants des rues (shégués) et délinquants. Mais selon le président de la société civile de la province du Lualaba, ces arrestations menées sans distinction représentent une grave violation des droits humains.

Chadrack Mukad'End Naw décrit des scènes de désolation à Kolwezi : des mères en pleurs et des épouses en colère. Selon le président de la société civile de la province du Lualaba, plus de quinze personnes sont mortes dans cette opération de police.

Certaines victimes sont décédées en détention comme Ennock Kahozi Yile Bindu, jeune travailleur de 28 ans dans l'entreprise Mboko, marié et père de trois enfants. D'autres ont été abattues par les forces de l'ordre. En plein jour, des enfants, des adolescents et des adultes ont été interpellés dans la rue avec brutalité sans que leur identité soit contrôlée, puis emmenés dans des véhicules de la police et jetés au cachot. D'autres ont été obligés de revêtir de force la tenue du service national : une salopette bleue et des bottes jaunes. Ils doivent être enrôlés de force pour des travaux de champs dans les plantations de maïs de Kaniama Kasese.

Le nombre exact de personnes arrêtées n'a pas été communiqué. La société civile de la province du Lualaba exige une enquête.

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 100 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X