Afrique du Sud: Accusé d'attouchements sexuels en Afrique du Sud - L'entraîneur Ajay Reddy lavé de tout blâme

C'est en homme libre et lavé de tout blâme qu'Ajay Reddy va quitter l'Afrique du Sud mardi. L'entraîneur des gardiens de buts a été blanchi par la cour de Durban ce vendredi 5 août dans le procès qui l'opposait à Siphelele Ndovolu, une femme de chambre employée au South Beach Hotel. Cette dernière avait accusé Ajay Reddy d'attouchements sexuels.

L'avocate d'Ajay Reddy, Mᵉ Rytasha Ramrachia-Sigh, a abattu un travail colossal pour blanchir son client. Elle a notamment expliqué au juge qu'embrasser quelqu'un pour lui dire bonjour ou encore se donner la main pour se saluer est un geste pratiqué par la plupart des Mauriciens. Les autorités sud-africaines devraient lui remettre son passeport sous peu.

En cour, la défense a également fait une révélation de taille. Elle a soumis un morceau de papier sur lequel la femme de chambre a écrit son nom, son numéro de compte et le nom de sa banque afin qu'Ajay Reddy puisse faire un virement bancaire et qu'elle abandonne les accusations portées contre le technicien quadricolore.

Rappelons que les faits remontent au 6 juillet à Durban où le Club M disputait la Cosafa Cup. La délégation mauricienne résidait au South Beach Hotel. Selon la version de la victime, Ajay Reddy lui aurait demandé de nettoyer sa chambre et de changer ses serviettes. Pour la remercier, Ajay Reddy lui aurait demandé s'il pouvait la serrer contre lui en guise de remerciement et la victime a accepté. C'est à son retour de stade qu'Ajay Reddy aurait eu la désagréable surprise d'apprendre que la femme de chambre s'est plainte du geste de l'entraîneur auprès de sa hiérarchie. Elle a demandé une somme de Rs 200 000 pour ne pas porter plainte.

L'avocate de l'entraîneur en a profité pour lancer un appel à ceux et celles désirant partir en voyage. "Les voyageurs doivent connaître les coutumes des pays qu'ils visitent au préalable. Ce qui s'est passé dans cette affaire est simplement une mauvaise interprétation des normes en vigueur dans une société. A la fin, la justice triomphe toujours", a expliqué Me Rytasha Ramrachia-Singh de Ramrachia-Singh Chambers.

Dans son verdict, le juge - en se basant sur les coutumes à Maurice - a souligné qu'à travers son geste, Ajay Reddy n'avait pas l'intention de commettre une agression sexuelle. Il a aussi noté que la victime n'a pas pu produire de preuves concrètes et n'a pas mentionné dans sa plainte avoir donné son numéro de compte à Ajay Reddy. Le juge a aussi noté que la victime cherchait à extorquer de l'argent à Ajay Reddy car elle avait au préalable demandé une somme à l'accusé avant d'aller porter plainte. L'absence de témoins a aussi joué en faveur d'Ajay Reddy. "No reasonable prospects of a successful prosecution against the Accused."

Policier de profession, Ajay Reddy a été provisoirement suspendu par la Mauritius Police Force (MPF) selon le rapport rendu par la cour. Il devrait rapidement reprendre son poste alors qu'il sera également intéressant de savoir si la Mauritius Football Association (MFA) va réintégrer l'entraîneur dans ses fonctions.

AllAfrica publie environ 500 articles par jour provenant de plus de 100 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X