Ile Maurice: Un soulagement de payer un litre d'huile à Rs 75 au lieu de plus de Rs 100

"Un soulagement." C'est ainsi qu'est considérée, par divers consommateurs, l'huile comestible subventionnée de la State Trading Corporation (STC) sous la marque Smatch vendue à Rs 75 le litre. Comme les ménages souffrent de la cherté de la vie, avoir un produit essentiel à moindre prix est un soutien, au lieu de rien, font comprendre les consommateurs.

Depuis le 1er juillet, soit suite à la fin des subventions, les prix d'autres marques d'huile alimentaire sont comme indiqué dans le tableau ci-dessous sous le maximum mark-up. Le prix a doublé et est à plus de Rs 100 par litre.

En attendant la cargaison de 500 litres d'huile de l'Inde, la STC a acheté un million de litres sur le marché local. C'est donc l'huile de soja de l'entreprise Moroil qui est commercialisée sous la marque Smatch à un prix subventionné pendant trois mois.

Disponible dans les points de vente, depuis hier, l'huile comestible est limitée à deux litres par personne. Ceux qui faisaient leurs courses hier n'ont pas hésité à se servir. A Dream-Price de Vallée-des-Prêtres, hier, environ 20 bouteilles d'huile comestible ont été pris sur les étagères en moins de 10 minutes. Certains consommateurs comme Urbain Cally attendaient que l'huile de la marque Smatch vendue à un prix moindre, soit disponible. "Avant j'utilisais l'huile alimentaire de la marque Leader qui est passée de Rs 56 à Rs 109,50. J'ai appris que l'huile de la STC sera disponible dans les points de vente à partir de ce vendredi 5 août. J'ai donc attendu que l'huile soit sur les rayons pour acheter un litre. Etant meilleur marché, c'est un soulagement. Car par mois, nous utilisons trois à quatre bouteilles."

Solange Charlot, mère de famille, compte aussi se tourner vers ce produit. "Je prends normalement la marque qui me coûte meilleur marché. Je vais donc me tourner vers la nouvelle marque qui est la plus abordable comparativement aux autres marques. Car c'est plus approprié à mon budget. Ma consommation d'huile est de quatre bouteilles par mois. Considérant la hausse des prix des divers produits, acheter de l'huile à moindre prix est un plus."

Ce n'est pas avantageux que pour les particuliers mais aussi ceux qui en ont besoin pour le commerce, nous fait comprendre Jaques Polimon. "L'huile est un ingrédient pour mon gagne-pain. Etant meilleur marché, je vais définitivement prendre cette marque." Christelle, une jeune femme de 20 ans, qui aide pour les courses accueille aussi favorablement cette initiative.

"Tou dimoune pe tombe lors sa marque la de l'huile là à cause so prix", indiquent les gérants des commerces. Dans certains points de vente, une ruée a même été observée. Hier, à 17 heures chez Super Unic Way situé à Quatre Bornes, les 225 litres d'huile de la marque Smatch étaient déjà à plat.

Néanmoins, bien que le prix de la nouvelle marque de l'huile subventionnée soit inférieur aux prix des autres marques, d'autres individus relèvent que Rs 75 reste cher. Pour rappel, le prix de l'huile alimentaire n'a pas cessé d'augmenter. Par, exemple, l'huile de la marque Rani en bouteille d'un litre était à Rs 55 grâce aux subsides accordés par le gouvernement depuis juillet 2021 et à Rs 69,95 avant les subsides. Ces subsides introduits avaient pour but de maintenir les prix similaires à ceux pratiqués en janvier 2021.

Par ailleurs, selon Suttyhudeo Tengur, le président de l'Association pour la protection de l'environnement et des consommateurs, c'est ce genre de mesure aidera à rétablir une compétition et à faire que les produits soient vendus à de meilleurs prix.

AllAfrica publie environ 500 articles par jour provenant de plus de 100 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X