Cote d'Ivoire: Filière mangue- Une usine de transformation pour les femmes ouvre à Sinematiali

10 Août 2022

Elle a une capacité annuelle de broyage de 3 840 tonnes et elle est dédiée aux femmes.   L’usine de transformation de mangue de Sinématiali(nord) construite sur une superficie de 1 ha pour une, a été inaugurée le mercredi 10 août 2022 par le Premier ministre ivoirien, Patrick Achi. La mangue présente un large éventail de possibilités de transformation, à travers la mangue fraîche, la mangue séchée, la confiture de mangue, les chips de mangue, le jus de mangue et la valorisation de la pulpe. A l’occasion, la porte-parole des femmes de la filière mangue de Sinématiali, Abiba Tanoh, interrogée par le Cicg est reconnaissante au gouvernement. « La mangue étant un produit périssable, cette usine vient à point nommé car elle vient régler le problème de conservation. C'est un soulagement pour nous. (…) », a-t-elle dit.  Pour elle, cette usine permettra à leurs époux et enfants d'avoir un emploi. Au nom des femmes, elle a souhaité l'ouverture d'une aile dans l'usine pour la transformation de la mangue en beurre de mangue qui entre dans la fabrication de plusieurs produits corporels.

Mariamou N. Yéo, présidente de la coopérative "Yéfounpina" de Ouolo, village où est située l'usine (à 2 km de Sinématiali), exprime sa joie. « En tant que présidente de coopérative de femmes exerçant dans la filière mangue, je ne peux que me réjouir. Certaines de nos membres vont avoir du travail dans cette usine. Ce qui va leur permettre d'avoir des revenus pour augmenter leurs fonds de commerce et s'occuper de leurs familles », a reconnu dame Yéo.

Cette joie est partagée par Ousmane Yéo, planteur de mangues. « Avant après nos récoltes, nous avions du mal à exporter toutes nos mangues dont la plupart pourrissaient. La production de mangues est la principale activité agricole de notre localité. Désormais, cette usine représente un soulagement pour nous. Nous allons vendre sur place et nos revenus vont augmenter », a dit Ousmane Yéo.

Pour Nabintou Traoré, commerçante de mangues à Sinématiali, c'est fini le petit commerce au bord de la route et le transport coûteux pour la commercialisation à Abidjan. Nous, les femmes, sommes contentes de ce projet. Moi, si j'ai la chance de travailler dans cette usine, cela me fera énormément plaisir car mes revenus vont augmenter pour me faciliter la scolarisation de mes enfants », s'est-elle réjouie comme rapporté par notre source.  Demain   la filière ivoirienne de la mangue en chiffres

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 100 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X