Cote d'Ivoire: Trois ans après sa mort, les Ivoiriens n'ont pas oublié DJ Arafat

Ange Didier Houon, alias DJ Arafat initiateur du coupé-décalé

DJ Arafat, la star du coupé-décalé ivoirien, est décédé le 12 août 2019, à l'âge de 33 ans, dans un accident de moto. Le drame avait suscité une vive émotion dans tout le pays, et un hommage national lui avait même été rendu au stade Félix Houphouët-Boigny d'Abidjan. Trois ans après, le chanteur reste dans les mémoires en Côte d'Ivoire.

À Angré, dans le nord d'Abidjan, trois jeunes ivoiriens se prennent en photo devant la stèle dressée en hommage à DJ Arafat, sur les lieux de son accident de moto mortel. À Abidjan, personne n'a oublié le roi du coupé-décalé. Sa musique est encore bien présente dans les boîtes ivoiriennes. Mohamed Kalifa, alias Zapata, 28 ans, arbore même fièrement un t-shirt hommage avec la photo de celui qu'on surnommait le " Daïshikan " :

" DJ Arafat, c'est un grand homme, une légende. Le jour où l'on a annoncé sa mort... (tchip) ce n'était pas facile. Ici au quartier, avec mes amis, quand on a vu ça sur Facebook, on n'y a pas cru. On est allé jusque chez lui, à Angré. Ce n'était pas facile. "

À côté de la stèle se trouve le Selfie Bar, un des lieux préférés de DJ Arafat, où il venait boire des cocktails avec ses amis. Mohamed, le barman, n'oubliera jamais l'artiste : " C'est un monument pour l'Afrique, pour nous les Ivoiriens. Grâce à lui, notre musique est aujourd'hui connue un peu partout. On écoute sa musique et on se dit qu'il n'est pas parti, qu'il est encore là. Il met toujours la joie, il est inoubliable. Chaque année, il faut le célébrer. "

Vendredi, jour anniversaire de son décès, les " Chinois ", comme DJ Arafat surnommait ses fans, ont perturbé la circulation du quartier d'Angré avec leurs motos. Et ils ont promis qu'ils lui rendraient hommage ainsi chaque année.

AllAfrica publie environ 500 articles par jour provenant de plus de 100 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.