Afrique Centrale: 42e sommet de la SADC - Près d'une vingtaine des chefs d'Etat et de gouvernement attendus à Kinshasa

Après avoir organisé avec succès, la 21e session ordinaire de la Conférence des chefs d'Etat et de gouvernement de la Communauté économique des Etats d'Afrique centrale (CEEAC), la ville de Kinshasa s'apprête à abriter, les 17 et 18 août courant, le 42e Sommet des chefs d'Etat et de gouvernement de la Communauté de développement de l'Afrique australe (Sadc) dont la présidence, pour l'exercice 2022-2023, sera assurée par le président congolais, Félix-Antoine Tshisekedi Tshilombo.

Au total seize chefs d'Etat et de gouvernement ainsi que des personnalités de haut rang sont attendus à Kinshasa en début de cette semaine. Parmi les premiers dirigeants de l'Afrique australe ayant confirmé leur arrivée à Kinshasa figurent M. Cyrille Ramaphosa, président de la République sud-africaine, M. Prithvirajsing Poopun, président de l'Ile Maurice, M. Filipe Nyusi, président de la République de Mozambique, M. Hage Geingob, président de la République de Namibie, Sa Majesté le Roi Mswati III accompagné de Sa Majesté la reine du Royaume d'Eswatini, M. Wavel Ramkalawan, président de la République de Seychelles, M. Hakainde Hichliema, président de la République de Zambie et M. Emerson Mnangagwa, président de la République du Zimbabwe. Les présidents de l'Angola, du Botswana, de l'Union du Comores, de Madagascar, du Malawi ainsi que le roi du Lesotho sont également attendus malgré leurs agendas très chargés.

En attendant l'arrivée des chefs d'Etat de la Sadc le mercredi 17 août dans la salle des congrès du Palais du peuple, plusieurs délégations ministérielles séjournent déjà à Kinshasa depuis plusieurs jours pour des travaux préparatoires de cette importante rencontre. Le dimanche 14 août s'est clôturée par la réunion du conseil des ministres des seize pays membres de la Sadc. La cérémonie a été marquée par l'allocution de M. Didier Manzenga Mukanzu, ministre chargé de l'Intégration régionale et de la Francophonie de la RDC et nouveau président du conseil des ministres de la Sadc. Les travaux proprement dits de ce 42e sommet auront lieu le 17 août avec l'ouverture solennelle dans la salle des congrès et les travaux à huit clos dans la salle des banquets du Palais du peuple spécialement aménagé pour garantir le très bon déroulement des travaux entre chefs d'Etat. La cérémonie d'ouverture sera marquée, entre autres, par l'allocution du président Félix Tshisekedi Tshilombo, président entrant de la Sadc.

Ainsi, le chef de l'Etat congolais va cumuler la présidence de la CEEAC regroupant onze pays membres et la Sadc composée de seize Etats membres. Il s'agit d'un honneur et d'une reconnaissance du leadership continental incarné désormais par le président Félix Tshisekedi qui, en l'espace de deux ans, a dirigé l'Union africaine, la CEEAC et la Sadc. Notons que la Sadc est un bloc sous-régional qui a réussi l'intégration régionale et la libre circulation des biens et des personnes. Rappelons que pendant la guerre d'agression de la RDC par le Rwanda en août 1998, Mzee Laurent Désiré Kabila avait sollicité et obtenu l'aide militaire du Zimbabwe pour repousser les envahisseurs et protéger la capitale.

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 100 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X