Congo-Kinshasa: La Haute Cour militaire la liberté provisoire à François Beya

La Haute Cour militaire a accédé, ce mardi 16 août, à la demande de remise en liberté provisoire sollicitée par de l'ex-conseiller spécial en matière de sécurité du Président Félix Tshisekedi, François Beya. Ce dernier est jugé depuis mois pour complot contre le Chef de l'État.

La Haute Cour a examiné le rapport médical de son médecin, qui conclut à la maladie de François Beya et ses coaccusés sollicitant ainsi tous une liberté pour raison de santé.

Dans leur conclusion, les médecins requis par la Haute Cour ont recommandé " l'évacuation sanitaire urgente " de François Beya en vue de sa prise en charge par ses médecins traitants.

L'ex-patron du Conseil national de sécurité (CNS) est accusé, avec quatre autres policiers et militaires, de complot contre le Chef de l'Etat, offense à celui-ci, incitation des militaires à commettre des actes contraires à la discipline et violation des consignes.

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 100 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X