Cameroun: Rebecca Enonchong réclame la libération de Bibou Nissack

La femme d'affaires camerounaise réclame la libération du cadre du Mouvement pour la Renaissance du Cameroun ainsi que de tous les prisonniers politiques au Cameroun.

L'épineuse question des prisonniers politiques au Cameroun refait surface. Engagée pour une société camerounaise basée sur la justice et l'équité, la femme d'affaires Rebecca Enonchong s'est interrogée sur les mobiles de la détention d'Olivier Bibou Nissack, porte-parole de Maurice Kamto.

" Bibou Nissack fait quoi en prison? ", se demande-t-elle. " Libérez-le ainsi que tous les prisonniers d'opinion ", a-t-elle poursuivi sur twitter. Au Cameroun, plusieurs militants et cadres du MRC et d'autres organisations croupissent dans diverses prisons du pays. Ils ont majoritairement été arrêtés lors des manifestations du 22 septembre 2022.

Organisées par le MRC de Maurice Kamto, ces manifestations qui se sont tenues dans plusieurs villes du pays et à l'étranger avaient pour but d'exiger entre autres la fin de la guerre dans les régions anglophones, la réforme du système électoral et le respect des droits humains. Plusieurs de ces prisonniers dont Olivier Bibou Nissack, Awasum Mispa et Alain Fogué ont été condamnés à de lourdes peines de prison par un tribunal militaire. Des condamnations politiques selon le MRC et des organisations de défense de droits humains qui exigent leur libération.

AllAfrica publie environ 500 articles par jour provenant de plus de 100 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X