Afrique: Ticad 8 - Au forum des affaires, Saied appelle à convertir les dettes des pays africains en projets pour les jeunes

Tunis — Le Président de la République, Kais Saied a appelé, samedi, à réduire les dettes des pays africains et à les convertir en projets de développement pour les jeunes, estimant que ces dettes sont devenues un véritable obstacle face à l'essor économique dans le continent.

S'exprimant, lors du forum des affaires tenu dans le cadre la 8e conférence internationale de Tokyo sur le développement de l'Afrique (TICAD 8), Saied a souligné que l'investissement en Afrique reste tributaire de l'instauration d'une justice sociale et d'une stabilité politique. Il a, dans ce contexte, mis l'accent sur l'importance de mettre en place une nouvelle vision et de nouveaux mécanismes à même de développer l'Afrique qui, a-t-il dit, " regorge d'importantes richesses naturelles mais reste paradoxalement le contient le plus pauvre du monde ".

Il a, par ailleurs, souligné que la Tunisie ouvrera, à travers cette conférence, à établir un nouveau partenariat avec les autres pays africains basé sur le capital humain, affirmant que " l'Afrique est appelée aujourd'hui et plus que jamais à être unie ". Intervenant par vidéoconférence, le Premier ministre du Japon, Fumio Kishida a déclaré que son pays mettra tout en œuvre afin de développer ses activités et améliorer le climat d'affaires en Afrique, réiterant l'engagement du japon à promouvoir l'économie verte. De son côté, le président du Sénégal, Macky Sall a affirmé qu'il est indispensable d'améliorer le climat d'affaires pour booster l'investissement en Afrique, ajoutant que cela passe impérativement par l'amélioration de la formation et du cadre réglementaire.

Plus de 300 personnalités participent à la TICAD 8 organisée les 27 et 28 août, à Tunis. Ils représentent 66 délégations officielles venant de 48 pays (ministres des affaires étrangères, de l'Economie et du Commerce, corps diplomatique..) ainsi que des hauts représentants des organisations régionales et internationales, de la société civile, outre 120 journalistes, selon les organisateurs.

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 100 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.