Afrique de l'Ouest: Espace UEMOA - Vers la baisse des tarifs des appels téléphoniques, Internet

4 Septembre 2022

De bonnes nouvelles en perspective pour les populations de l'Union économique et monétaire ouest-africaine (UEMOA). Le Comité des régulateurs nationaux de télécommunication des Etats membres de l'UEMOA travaille à réduire les tarifs de communication régionale.

C'est, en effet, l'une des trois thématiques que le comité aborde à sa 13e réunion annuelle qui s'est ouverte le 30 août 2022 dans un hôtel à Cocody. Durant trois jours, les membres du comité vont s'atteler à trouver le nécessaire équilibre entre l'accès facile au numérique et la promotion de l'investissement dans les Etats de l'UEMOA.

" Le constat révèle que les tarifs sont toujours très élevés dans notre espace communautaire. Il y a donc lieu de trouver des mécanismes adéquats pour permettre, d'un côté, à nos concitoyens de téléphoner à des tarifs abordables et d'un autre aux opérateurs régulièrement installés de réaliser leurs objectifs de rentabilité ", a indiqué,

à l'ouverture des travaux, Thierry Kouamé, directeur de cabinet du commissaire de l'UEMOA en charge du département développement de l'entreprise, de l'énergie et de l'économie numérique.

La qualité des services offerts aux usagers sera également au centre des travaux. D'autant plus qu'il a été constaté que malgré l'existence d'un réseau de grands équipementiers exploités par des opérateurs de renom, les populations de l'UEMOA déplorent la qualité lors de l'utilisation des services. " En tant que garant de l'application des dispositions relatives à la qualité de service, il est de notre devoir de veiller à ce que les opérateurs installés sur nos territoires offrent des services de qualité conforme à ce qui est défini dans leur cahier de charges ", a-t-il fait savoir.

Enfin la troisième thématique au menu des travaux a trait à l'offre sociale d'accès à internet. Dans le cadre de la mise en œuvre des projets visant la réduction de la fracture numérique, la commission de l'UEMOA se propose d'ouvrir le débat sur la faisabilité d'une offre sociale d'accès à Internet.

Thierry Kouamé a annoncé un dispositif d'accès permanent à Internet qui consistera à définir une offre sociale comportant un volume de mégaoctet à un prix minimum pour les populations à faibles revenus. " Sa mise en œuvre sera confiée aux agences en charges des services universels dans les Etats membres de l'Union en relation avec la commission, les autorités nationales de régulation et les opérateurs de télécommunication. Le principal objectif de ce concept est de faire en sorte que les possibilités qu'offrent le numérique profitent à tous ", a-t-il expliqué.

Un dispositif d'accès permanent à Internet annoncé

Comme bonne nouvelle, il a porté à la connaissance de tous que la commission vient d'élaborer un programme régional de développement de l'économie numérique pour accompagner la démarche de transition numérique dans laquelle les Etats de l'UEMOA se sont engagés. Selon lui, ce programme " dont la rapide élaboration a été rendue possible grâce à l'appui de la Banque islamique de développement ", a pour objectif de contribuer à l'accroissement de l'utilisation des services numériques dans les activités économiques et sociales au sein de notre espace communautaire

Il s'articule autour de quatre principaux axes : le renforcement de la gouvernance du secteur, l'amélioration de l'accès des usagers aux services numériques, l'accroissement de l'offre de service numérique, la promotion de l'innovation et le développement de la recherche.

Ce programme sera présenté à une table ronde des bailleurs de fonds et des partenaires techniques et financiers que la commission envisage d'organiser à la fin de l'année 2022 pour mobiliser les ressources nécessaires à sa mise en œuvre.

Président du conseil de régulation de l'Autorité de régulation des télécommunications/Tic (ARTCI), Diakité Coty Souleïmane, a relevé que le succès de cette rencontre résidera dans la capacité du comité à trouver des solutions efficaces et pérennes pour une amélioration continue de la qualité des services de télécommunication offerts, accessible par tous à des prix abordable.

" Un plan d'action devra être dégagé pour la mise en œuvre effective d'offres sociales d'accès à internet afin de réduire les barrières qui empêchent les populations vulnérables de profiter pleinement des bénéfices qu'offre le numérique ", a-t-il indiqué.

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 100 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.